samedi 31 janvier 2009

Béatitudes quotidiennes


Bonjour,


Bienheureux ceux qui savent rire d’eux-mêmes, ils n’ont pas fini de s’amuser
Bienheureux ceux qui savent distinguer une montagne d’une termitière, il leur sera épargné bien des tracas
Bienheureux ceux qui savent se taire et écouter, ils en apprendront des choses nouvelles
Bienheureux ceux qui sont assez intelligents pour ne pas se prendre au sérieux, ils seront appréciés de leur entourage
Heureux êtes vous, si vous savez regarder sérieusement les petites choses et paisiblement les petites choses : vous irez loin dans la vie
Heureux êtes vous, si vous savez admirer un sourire et oublier une grimace : votre route sera ensoleillée
Bienheureux ceux qui pensent avant d’agir, et qui prient avant de penser, ils éviteront bien des bêtises
Bienheureux surtout vous qui savez reconnaître le Seigneur en tous ceux que vous rencontrez, vous avez trouvé la vraie sagesse, vous avez trouvé la vraie lumière

Et pour clôturer cette semaine, je vous invite à visiter la Vie en Or...

vendredi 30 janvier 2009

L'Ange Gardien


Bonjour,


L"Ange Gardien, nous en avons beaucoup entendu parler, et l'angéologie a pris de l'ampleur ces dix dernières années.

Je vous écris ci dessous une prière que nous apprenait notre mère lorsque nous étions petites :

"Veillez sur moi quand je m'éveille
Bon Ange, puisque Dieu l'a dit
Et chaque nuit quand je sommeille
Penchez vous sur mon petit lit
Ayez pitié de ma faiblesse
A mes côtés marchez sans cesse
Parlez moi le long du chemin
Et pendant que je vous écoute
De peur que je ne tombe en route
Bon Ange, donnez moi la main."


J'ai préparé un diaporama sur les Anges, ceux qui aident, ceux qui chutent...

jeudi 29 janvier 2009

Aimer la Main ouverte


Bonjour,

AIMER LA MAIN OUVERTE d'après Ruth SANFORD


Cette semaine, en parlant, avec un ami, je me suis rappelée une histoire que j'ai entendu raconter cet été.

Une personne compatissante, voyant un papillon lutter pour se libérer de son cocon, et voulant l'aider, écarta avec beaucoup de douceur les filaments pour dégager une ouverture. Le papillon libéré, sortit du cocon et battit des ailes mais ne put s'envoler. Ce qu'ignorait cette personne compatissante, c'est que c'est uniquement au travers du combat pour la naissance que les ailes peuvent devenir suffisamment fortes pour l'envol. Sa vie raccourcie, il la passa à terre. Jamais il ne connut la Liberté, jamais il ne vécut réellement.
Apprendre à aimer la main ouverte est une toute autre démarche. C'est un apprentissage qui a cheminé progressivement en moi, façonné dans les feux de la souffrance et les eaux de la patience. J'apprends que je dois laisser libre quelqu'un que l'aime, parce que si je m'agrippe, si je m’attache, si j'essaie de contrôler, je perds ce que je tente de garder.
Si j'essaie de changer quelqu'un que j'aime, parce que je sens que je sais comment cette personne devrait être, je lui vole un droit précieux, le droit d’être responsable de sa propre vie, de ses propres choix, de sa propre façon de vivre.
Chaque fois que j'impose mon désir ou ma volonté, ou que j'essaie d'exercer un pouvoir sur une autre personne, je la dépossède de la pleine réalisation de sa croissance et de sa maturation. Je la brime et je la contrecarre par mon acte de possession, même,si mes intentions sont les meilleures.
Je peux brimer et blesser en agissant avec la plus grande bonté, pour protéger quelqu'un. Et une protection et une sollicitude excessives peuvent signifier à une autre personne plus éloquemment que des mots : « Tu es incapable de t'occuper de toi-même, je dois m'occuper de toi parce que tu m'appartiens. Je suis responsable de toi. »
Au fur et à mesure de mon apprentissage et de ma pratique, je peux dire à quelqu'un que j'aime¬ :
« Je t'aime, je t'estime, je te respecte et j'ai confiance en toi. Tu as en toi, ou tu peux développer, la force de devenir tout ce qu'il t'est possible de devenir, à condition que je ne me mette pas en travers de ton chemin. Je t'aime, tant que je peux te laisser la liberté de marcher à côté de moi, dans la joie et dans la tristesse. Je partagerai tes larmes, mais je ne te demanderai pas de ne pas pleurer. Je répondrai, si tu as besoin de moi, je prendrai soin de toi, je te réconforterai, mais je ne te soutiendrai pas quand tu pourras marcher tout seul. Je serai prête à être à tes côtés dans la peine et la solitude, mais je ne les éloignerai pas de toi. Je m'efforcerai d'écouter ce que tu veux dire, avec tes paroles à toi, mais je ne serai pas toujours d'accord avec toi.
Parfois, je serai en colère, et quand je le serai, j'essaierai de te le dire franchement, de façon à ne pas avoir besoin d'être irritée de nos différences, ni de me brouiller avec toi. Je ne peux pas toujours être avec toi ou écouter ce que tu dis, parce qu'il y a des moments ou je dois m'écouter moi¬-même, prendre soin de moi. Quand cela arrivera, je serai aussi sincère avec toi que je pourrai l’être. »
J'apprends à dire cela à ceux que j'aime et qui sont importants pour moi - que ce soit avec des mots ou par ma façon d'être avec les autres et avec moi-même.
Voilà ce que j'appelle aimer la main ouverte.
Je ne peux pas toujours m'empêcher de mettre mes mains dans le cocon... mais j'y arrive mieux, beaucoup mieux depuis que je me respecte aussi.

La vidéo qui suit est faite à partir d'un diaporama offert par Laksmi

mercredi 28 janvier 2009

Fascination


Bonjour,

Un roman , un film...un grand succès, non seulement chez les ados, mais aussi les adultes. Vous pourrez reconnaître le héros, Edward (Robert Pattinson, qui a joué dans le 4ème opus de Harry Potter)...

Fascination (« Twilight ») est le premier tome d'une saga de Stephenie Meyer, La Saga du désir interdit, racontant l'amour impossible entre Edward Cullen, un vampire, et Bella Swan, simple humaine. Il a été l'objet d'une adaptation cinématographique, Twilight, sortie en 2008.

Synopsis

Bella, dix-sept ans, décide de quitter l'Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, pour s'installer chez son père, dans une toute petite ville de l'état de Washington. Elle croit renoncer à tout ce qu'elle aime, certaine qu'elle ne s'habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l'anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d'une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? À la fois attirant et hors d'atteinte, Edward Cullen n'est pas humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine.

Mon diaporama, spécialement pour Tifenn, qui aime particulièrement la tétralogie de Stephenie Meyer...

mardi 27 janvier 2009

Le Corps de Diamant du Temple de Dieu

Bonjour,

LE CORPS DE DIAMANT DU TEMPLE DE DIEU

La phrase, "sans bruit de marteau" a un retentissement familier tant chez les Rosicruciens que chez les Maçons. Elle se réfère à la construction du véhicule de lumière nécessaire pour voyager à travers les régions étrangères des mondes spirituels, et pour travailler à la vigne du Christ. Il y a une connexion spirituelle entre les Rosicruciens et les Maçons, et en tant que membres Rosicruciens nous nous considérons comme "Maçons de cœur" à cause de nombreuses similitudes dans les principes, les rituels et la connaissance de première main concernant la construction du corps spirituel ou corps de l'âme.
Le premier principe est que le temple intérieur ne peut pas être construit à travers une éthique de séparatisme, mais par les " pierres des philosophes" des hommes et femmes qui ont évolué à travers les idéaux du Christ-transformant, d'amour et de service. Ces pierres sont faites du mariage alchimique du feu et de l'eau, le mélange des principes mâle et femelle. Ces pierres vivantes, aussi appelées corps de diamant du temple de Dieu, sont générées et élevées vers l'incandescence par la pensée noble et élevée, par la méditation sur des sujets spirituels, par l'altruisme désintéressé exprimé dans la vie quotidienne, et par le sang purifié de la passion.
Max Heindel, messager des Frères Ainés de la Rose Croix et auteur de la Cosmogonie des Rose Croix, nous rappelle que lorsque David désira construire un temple pour le Seigneur, il avait été privé de ce privilège parce qu'il avait été un homme de guerre. Si le séparatisme désigne une guerre intérieure avec nous-mêmes, la bataille des sexes, ou la guerre des états et nations, une telle dysharmonie est en opposition directe avec la conception et la réalisation du cœur immaculé du pur corps de diamant.
Le second principe vient de plus loin dans l'ancienne philosophie Rosicrucienne. Alors que le secret demeure, cette connaissance fut pratiquée au commencement du second millénaire, lorsque les Rosicruciens, connus à Jérusalem au temps du Temple du Roi Salomon comme le Prieuré de Sion et les Chevaliers du Temple, s'engagèrent eux-mêmes dans la poursuite de " transmutation du plomb en or." Cette phrase était un voile partiel pour le comportement de construction du corps de diamant "sans bruit de marteau." L'or se référait à l'éther lumière du "vêtement nuptial d'or," un vêtement tissé par des actes désintéressés de charité. Il est solennisé dans les noces chimiques de Christian Rosenkreuz, le "Plus ancien"(plus évolué) des 13 Frères Aînés de la Rose Croix.
Beaucoup parmi les New Age croient que les Rosicruciens du Moyen Age manifestaient l'or externe, physique, alors qu'en fait, ils développaient l'or interne, spirituel. Si l'homme moyen d'aujourd'hui (ou la femme) comprenait la vertu et la valeur de la construction du corps de diamant, il ou elle désirerait cela plus que l'or, tels les membres des organisations Rosicruciennes ou Maçonniques aujourd'hui. Jusqu'à maintenant cela a été (à contre cœur) leur secret le mieux gardé. Mais les progrès évolutionnaires maintenant permettent que ce processus de construction de l'esprit soit ouvert à tous les individus qui le désirent.
Le troisième principe est que nous sommes tous "constructeurs de temple" travaillant sous la direction de Dieu et de Ses ministres, les divines Hiérarchies. Les Frères Aînés de la Rose Croix, aussi connus dans les temps comme Prieuré de Sion, travaillent à travers une des sept écoles des mystères qui représentent ces divines Hiérarchies. Ces grands Etres spirituels inaugurent le "Nouvel Age du Verseau" qui, en accord avec la Philosophie Rosicrucienne des Frères Aînés, ne viendra pas dans son plein effet avant 600 ans.
Quoiqu'il en soit, ici à la pointe du nouveau millénaire, l'humanité est déjà maintenant à l'intérieur de l'orbe du rayon du Verseau qui, avec une force croissante, nous oblige à construire un temple spirituel, le corps de diamant. Les Maçons Mystiques et les Rosicruciens ne sont pas seulement bâtisseurs du temple vivant du radieux corps de l'âme, ils aident à construire le temple de l'humanité en grande partie, pour que la Lumière Christ puisse se manifester à travers le monde, et que l'église de la fraternité universelle faite "sans bruit de marteau", puisse devenir une réalité.

Rays Janvier Février 99 Susann Lee White
Traduction Chantal Duros

Et puisqu'il est question de diamant, voici mon diaporama, Brillance :

Brightness
envoyé par enyarwen

lundi 26 janvier 2009

Le Sorbier


Bonjour,
Nous sommes dans le mois celte du Sorbier :

POEME INITIATIQUE DU SORBIER

Du 22 janvier au 15 février

Les vraies communautés
Ont des desseins célestes
Sorbier, arbre noble,
Est un guide éclairé
Pour conduire les hommes
Vers des buts lumineux.
Guider qui a besoin d’être guidé

Mélanger est chaos,
Quand les hommes sont distincts.
Sorbier rend accessible
Les unions disparates.
Unir ce qui se ressemble

Quand le clan est fermé,
Place à l’humiliation.
On se méfie d’autrui,
On guette les embûches.
Sorbier ouvre les coteries
Fondées sur l’égoïsme.
Mettre à l’aise

But ultime du Sorbier
Est d’aider le pèlerin.
Il ne se mêle pas
Des différences d’autrui
Mais donne lieu de repos
Sur les terres étrangères.
Générosité sans poser de questions

Lorsque l’auberge brûle,
Sorbier prête sa maison.
S’il y a bouffonnerie,
Sorbier sera prudent,
Il ouvre grand sa porte
Mais ne prête pas sa hache.
Prudence, ne pas réveiller le lion qui dort !

Le Sorbier se réfère à la rune Lagu, l’imagination, l’eau, et au chiffre 21

Joyeux Nouvel An à nos Amis de Chine

dimanche 25 janvier 2009

Le Loup


Bonjour,

Le Loup chez les Celtes

Le symbolisme du loup dans le monde celtique (et dans beaucoup d'autres cantons du monde indo-européen) est assez difficile à cerner. L'ancien nom du loup dans les langues celtiques a disparu, remplacé par diverses formes de substitution. On connaît des peuples portant son nom dans l'ensemble du monde indo-européen (Volcae chez les Celtes ; Volsci chez les Osco-ombriens ; Winnili chez les Germains ; Lutices chez les Slaves) mais il est impossible de restituer le terme indo-européen commun à partir des différentes formes répertoriées. Cet état de fait suppose très vraisemblablement un interdit religieux très ancien lié au loup. La forme du mot celtique a toutefois survécu en Irlandais mais elle a perdu son sens originel : olc/elc signifie désormais " mauvais ". Le nom d'Ealcmar - surnom d'Ogme, dieu sombre des irlandais - signifiant " grand envieux " ou " grand méchant " est formé à partir de cette racine. M. Guyonvarc'h en déduit que le loup était certainement le symbole d'Ogme/Ogmios mais qu'il fut remplacé ultérieurement par le chien qui semble être son substitut naturel dans le monde celtique. Dans les légendes, Gilwaethwy et Goéwin, respectivement loup et louve, donnent naissance au louveteau Bleiddwein.

La Vie se décline en Brun aussi...

samedi 24 janvier 2009

Chercher le Bonheur

Bonjour,

Si tu ne trouves pas le bonheur,
C'est peut-être que tu le cherches ailleurs,
Ailleurs que dans tes souliers…
Ailleurs que dans ton foyer.
Selon toi, les autres sont plus heureux,
Mais toi, tu ne vis pas chez eux…
Tu oublies que chacun a ses tracas
Tu n'aimerais sûrement pas mieux leur cas.
Comment peux-tu aimer la vie,
Si ton cœur est plein d'envie,
Si tu ne t'aimes pas,
Si tu ne t'acceptes pas ?

Le plus grand obstacle au bonheur, sans doute,
C'est de rêver d'un bonheur trop grand.
Sachons cueillir le bonheur au compte-gouttes,
Ce sont les petites gouttes qui font les océans.
Ne cherchons pas le bonheur dans nos souvenirs;
Ne le cherchons pas non plus dans l'avenir.
Le bonheur est dans le présent.
C'est là, et là seulement, qu'il nous attend.
Le bonheur, ce n'est pas un objet
Que l'on peut trouver quelque part hors de nous.
Le bonheur ce n'est pas un projet
Qui part de nous et se réalise en nous.
Il n'existe pas de marchands de bonheurs.
Il n'existe pas de machines à bonheurs.
Il existe des gens qui croient au bonheur;
Ce sont des gens qui font eux-mêmes leur bonheur.
Si, dans votre miroir, votre figure vous déplaît,
À quoi ça sert, de briser le miroir ?
Ce n'est pas lui qu'il faut casser,
C'est vous qu'il faut changer.
Auteur Inconnu

Rouge Passion :

vendredi 23 janvier 2009

Guérison par la Pensée-seconde partie

Bonjour,
Voici la suite du texte d'Edgar Cayce :

...La lecture mentionnait ensuite un traitement.
Jusqu’ici, je n’ai été témoin que d’une seule guérison instantanée. Il y a environ douze ans, un jeune homme vint solliciter une lecture pour son épouse, laquelle habitait dans le nord du pays. Je suggérai que cette dame assistât à sa lecture. « Bien, répliqua le mari, si vous estimez cela préférable. Mais ma femme ne sera pas en mesure d’entendre ce que vous direz. Elle est sourde. Voilà justement son handicap. »
Quelques jours plus tard, tous deux se présentèrent pour la lecture. Je m’aperçus que la jeune femme pouvait lire sur les lèvres. Elle m’expliqua qu’elle n’entendait plus depuis déjà trois ans. La lecture révéla qu’il s’agissait d’un cas de refoulement provoqué par les sarcasmes de son mari à l’égard de ses facultés psychiques. Quand je repris conscience, le mari, profondément troublé, s’écria : « Dieu seul sait combien ce que vous avez dit est exact. J’ignore de quelle manière vous avez pu le déceler. » Il n’avait prêté aucune attention à son épouse. Soudain, celle-ci s’exclama au comble de l’agitation, les yeux dilatés par la surprise : « Je n’ai pas perdu un mot de la lecture ; mon ouïe est restaurée ! »
Le jeune homme conta leur histoire : « Nous nous sommes mariés trois jours après avoir fait connaissance. Chacun ignorait tout du milieu dont l’autre était issu. Nous avons décidé de passer ensemble la première journée, puis de rendre visite aux deux familles. Au cours de l’après-midi, nous nous trouvions dans notre chambre d’hôtel lorsque ma femme s’est écriée : “ Écoute! L’oncle Jean parle. ” Les phénomènes psychiques m’étaient totalement étrangers. Abasourdi, j’ai rétorqué : “ Qu’est-ce qui t’arrive pour divaguer de la sorte ? ” Elle n’a rien ajouté. Je me demandais qui j’avais épousé là. Le soir nous avons bavardé un moment. Comme j’allais éteindre la lumière, elle s’est exclamée : “ Voici que l’oncle Jean parle de nouveau ! ” Je l’ai tournée en dérision et, le lendemain, elle n’entendait plus. Elle est restée sourde jusqu’à aujourd’hui. Je ne l’ai pas vraiment quittée, mais je n’ai pu me résoudre à vivre avec elle. Il est clair que je ne la comprenais point. D’après ce que vous avez dit, elle possède une faculté pouvant paraître insolite à beaucoup de gens. Maintenant que je sais ce qu’il en est, il ne me viendra plus à l’idée de la ridiculiser. » Depuis lors, cette femme entend très bien.
Si nous méditons, prions et faisons des efforts assidus pour croître spirituellement, notre pensée édifiera en nous les éléments nécessaires à la guérison et à la compréhension du lien qui nous unit au Créateur. Mais si notre Dieu est la gloire, la richesse ou le plaisir, ne nous attendons pas à ce qu’il nous guérisse. De nombreuses personnes opinent que pratiquement tout peut s’acheter ; néanmoins, la santé est une chose fort difficile à obtenir pour de l’argent. C’est en prenant conscience de la divinité en nous que nous recevrons l’aide dont nous avons besoin.
À l’âge de sept ans, mon fils aîné eut un grave accident en jouant dans mon studio photographique : de la poudre de magnésium servant au flash lui explosa au visage. Ses yeux en furent sévèrement brûlés. Les médecins pensaient qu’il resterait aveugle. Ils préconisèrent même l’ablation d’un œil afin de lui sauver la vie. En entendant cela, l’enfant s’écria : « Je ne veux pas qu’on m’opère. Mon papa, quand il est endormi, est le meilleur docteur du monde. Il vous dira ce qu’il faut faire. Et vous le ferez, n’est-ce pas ? »
Le médecin traitant suivit les recommandations de la lecture ; et l’enfant fut guéri. Suis-je pour quelque chose dans cette guérison ? Le praticien y est-il pour quelque chose ? « Ce fut un miracle », affirmèrent tous les médecins témoins de l’événement.
Les lectures précisent : « L’esprit est la vie ; le mental est le bâtisseur ; le physique est le résultat. » La pensée construit. C’est elle qui permet à l’esprit, au divin en nous, d’agir et de produire la guérison. Bien entendu, la pensée qui favorise la guérison est celle qui cherche ardemment à se fondre dans la loi de Dieu. Comme il est dit dans la Bible : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. »

Balade au coeur de l'Orange

________________________________________

jeudi 22 janvier 2009

Guérison par la Pensée

Bonjour,

La Guérison par la Pensée -Edgar Cayce-Première Partie

La guérison par la pensée

(Causerie organisée à l’Hôpital Cayce, le 1er février 1931)
Presque tous les mouvements religieux apparus ces dernières années parlent de la guérison par la pensée ou guérison mentale. N’imaginez pas qu’en abordant ce sujet, j’essaie de fonder une secte ou de m’attirer des disciples. Je cherche uniquement à faire connaître le Grand Médecin, Celui qui guérissait en étendant la main ou en prononçant une parole. Mon but est d’aider les gens à prendre conscience de la guérison divine, qu’Il maîtrisait à la perfection.
J’illustrerai par un exemple comment la guérison se forme dans l’esprit d’une personne. Si quelqu’un est atteint de malaria et qu’il a placé sa foi en la quinine, aucune prière ne pourra le soulager. On lui a appris, on lui a démontré, à son entière satisfaction, que la quinine soignait cette maladie. Il ignore l’action de la prière.
Il y a quelques années, on a découvert qu’une plante poussant à l’état sauvage en maints endroits combattait efficacement l’hypotension, ainsi que d’autres troubles cardiaques. Quel est le lien avec la guérison mentale ? Tout simplement ceci : il n’existe qu’une seule force. Cette plante est une représentation de l’amour de Dieu pour Ses enfants. Elle fait partie de la Force unique, non seulement en tant que belle fleur connue sous le nom de digitale[, mais aussi parce qu’elle contient un agent thérapeutique.
Certaines personnes qui se sont penchées sur la guérison mentale affirment qu’en élevant notre niveau de conscience, nous pouvons venir à bout de toute maladie. À quoi sert donc la médecine ? Je vous citerai un passage biblique. On amena à Jésus un enfant possédé d’un esprit impur. Jésus demanda au père du garçonnet : « Depuis quand cela lui arrive-t-il ? » Le père répondit : « Depuis son enfance ; et souvent l’esprit l’a jeté dans le feu et dans l’eau pour le faire périr. Mais si tu peux quelque chose, viens à notre secours, aie compassion de nous. » Jésus lui dit : « Si tu peux… Tout est possible à celui qui croit. » Aussitôt le père de l’enfant s’écria : « Je crois ! Viens au secours de mon incrédulité ! » Jésus menaça le démon, qui sortit du garçon, et celui-ci fut guéri à l’heure même. En d’autres termes, tout est possible quand on a réellement la foi. Les plantes, comme les choses matérielles, ne servent qu’à nous aider dans notre incrédulité.
Vous vous demandez peut-être en quoi ce dont nous venons de parler se rattache à l’œuvre que nous essayons d’accomplir ici à l’hôpital. La foi, l’attitude mentale ont-elles quelque chose à voir avec les méthodes de soins que nous employons ? Si vous visitez l’hôpital, vous y trouverez l’équipement nécessaire pour administrer toutes sortes de traitements. Ceux-ci ont été recommandés dans des lectures afin d’aider les patients à atteindre le niveau de conscience permettant une guérison de l’intérieur.
L’être humain a su tirer de la nature des substances curatives, élaborer des remèdes et fabriquer des appareils de diagnostics ou de soins. Cela ne diminue en rien notre aptitude à percevoir la force divine qui nous anime. En fait, cela ne montre-t-il pas que toute guérison est UNE ? Voici la grande question à laquelle il nous appartient de répondre.
Les lectures répètent que toute guérison émane du divin en nous. Quel rapport existe-t-il donc entre la pensée et la guérison ? Par l’entremise d’un facteur externe ou d’un facteur interne, il faut accéder au niveau de conscience où le divin peut guérir. Nous devons comprendre que la guérison vient de l’intérieur et non de l’extérieur. Il en est de même en ce qui concerne la parole de Dieu ou le royaume des cieux. Ils ne sont pas de l’autre côté de la mer pour que nous disions : « Qui ira les chercher jusque-là, afin de nous les faire connaître ? » Car ils se trouvent au-dedans de nous.
Appareils, remèdes et traitements s’avéreraient inutiles si nous étions capables de nous éveiller suffisamment de l’intérieur. En effet, le Grand Médecin Lui-même est toujours là, prêt à nous donner ce qui constitue notre véritable héritage, pour autant que nous soyons disposés à recevoir celui-ci. Néanmoins, si nous sommes portés sur les choses matérielles, si notre perception du monde est étriquée ou si nous avons conditionné notre subconscient au point de ne pouvoir transcender nos propres limitations, alors il est nécessaire de recourir aux méthodes de soins que Dieu a permis à l’être humain de découvrir.
Il y a une quinzaine de jours, un homme me consulta sur ses problèmes de santé. Sa lecture est très à propos, comme l’indique le passage suivant :
« Les troubles qui affectent les organes sensoriels, en particulier les yeux, ont pour origine la vie même de l’entité, ses pensées et son comportement. On pourrait en dire long sur ce qui aiderait la personne à s’élever spirituellement et à saisir la différence entre la pensée constructive et la pensée destructive.
Afin de remédier à l’état pathologique, il faut savoir que toute guérison, toute régénération du corps, vient du divin en nous. […] Une telle prise de conscience crée des forces constructrices qui subjuguent la passivité jusque sur le plan physique. Dans le cas présent, il serait opportun de faire appel à des forces extérieures en appliquant certaines prescriptions.
Toute force, tout pouvoir, découle de la Source unique. Même ce qui constitue l’énergie électrique — énergie dont l’être humain se sert pour améliorer la qualité de sa vie — vient de Dieu. Si nous désirons nous éveiller intérieurement, nous devons par conséquent utiliser les forces de la nature nous permettant de discerner que la guérison a Dieu pour auteur, et d’éliminer ce qui nous détourne si facilement de cette perspective. Dieu n’est pas loin de nous, pour que nous demandions : « Qui ira Le chercher au-delà des mers ou dans le ciel, afin de nous montrer qu’Il vit ? » Car Il réside en nous, dans notre propre cœur, dans chaque atome de notre être. Lorsque nous sommes persuadés de cela, nous savons qu’en nous en remettant à Dieu, nous n’avons rien à craindre. En effet, Il se charge de tout ce que nous Lui confions et nous protège dans l’adversité. »...

Promenons nous ce jeudi dans la Vie en Rose

mercredi 21 janvier 2009

Edgar Cayce


Bonjour,


Edgar Cayce, auteur visionnaire, a établi une relation entre les diverses phrases du Notre Père et l'ouverture des glandes essentielles du corps humain.
Là encore, Cayce fut un précurseur.
Remarquons aussi que cette façon de réciter le « Notre Père » était dans la tradition des cathares, qui accordaient à ces versets (que nous récitons sans y penser) un pouvoir de guéri-son extrêmement fort.

CORRESPONDANCE ENTRE LES VERSETS DU NOTRE PÈRE
ET LES PRINCIPALES GLANDES ENDOCRINES, DONNÉE PAR EDGAR CAYCE
Notre Père qui es aux deux-- ouvre la pituitaire (glande maîtresse
du corps)
que Ton Nom soit sanctifié-- ouvre la glande pinéale
que Ton Règne vienne__ ouvre la thyroïde
que Ta Volonté soit faite sur la terre-- ouvre le thymus
comme au ciel-- ouvre la thyroïde
Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour-- ouvre les gonades (glandes sexuelles mâle et femelle)
Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés-- ouvre les surrénales
Et ne nous soumets pas à la tentation-- ouvre les cellules de Lyden (ou glandes de Leydig, qui ne sont pas vraiment une glande, mais un ensemble de cellules sécrétant des hormones, localisées sous le nombril, et au-dessus des gonades)
Mais délivre-nous du mal-- ouvre le thymus
car c'est à Toi qu'appartiennent le règne ouvre la thyroïde
La puissance-- ouvre la glande pinéale
et la gloire-- ouvre la pituitaire
Amen.

Voyage dans la Vie en Jaune aujourd'hui...

mardi 20 janvier 2009

Verseau


Bonjour,

Nous voici dans le signe du Verseau

VERSEAU

LE PORTEUR D'EAU

Ce signe a été considéré par tous les astrologues comme le plus mystique dans le zodiaque. C'est le signe du pouvoir : sa qualité consiste en air fixe, et cette fixation de l'air, pour ainsi dire, nous transmet une signification profonde et cachée.
Les signes d'air sont considérés par les astrologues comme synonymes du mental ou des conditions mentales; par conséquent, puisque le signe du Verseau est fixe (mental fixe), l'homme venant au monde sous cette influence serait fixe dans son dessein, capable de concentrer ou de fixer sa pensée à toute fin donnée. Donc des personnes nées sous ce signe, ou avec la Lune ou Mercure en Verseau, ont un mental ferme, fixe, ne dispersant pas leur pensée ou dissipant leurs forces, mais sont capables de s'y focaliser ou de les contrôler.

Il est assez remarquable que le Zodiaque ait attribué seulement à ce signe le titre "Homme" Cependant, si nous prenons le temps de la considération, nous verrons que ce titre ne peut être véritablement donné qu'à celui qui contrôle l'animal intérieur—un être "sous self contrôle", et ainsi maître à la fois du mental et des sens. C'est ce qui est signifié par vivre sous l'influence du Verseau; c'est en vérité devenir "libre"—libre du soi et des désirs égoïstes et capable de dominer le mental, en le forçant à devenir le serviteur et en ne lui permettant pas d'être le maître, comme c'est habituellement le cas.
Alors la puissante Volonté Verseau peut agir, car l'Homme a créé un lieu de paix dans son propre centre à travers lequel l'Ame peut accomplir ses desseins. Elle n'est plus à moitié distraite entre les courants mentaux de la raison et de la sensation, la dualité des Gémeaux ou les vibrations incertaines et changeantes de la Balance, mais équilibrée, motivée, et non influencée et dérivée par des objets et des opinions de l'extérieur, mais mue par la volonté venant de l'intérieur.
C'est pourquoi ceci a été appelé un signe magique, parce que la pensée concentrée et la force de volonté sont nécessaires avant qu'un homme puisse être un magicien ou exercice quelque pouvoir sur les forces occultes. En effet, avant que quiconque ne devienne un occultiste, la concentration doit être pratiquée et le mental complètement entraîné.

En observant la construction de ce signe, nous remarquons les deux lignes ondulante à la forme serpentine ou partiellement incurvées, et comme il l'est maintenant admis par la science, la nature travaille aussi par courbes et spirales, ce signe montrerait l'harmonie avec la Nature.
Remarquons les deux lignes, symboles de l'amour et de la sagesse, tête et cœur, âme et mental, sont unies.
Lorsque le véritable Verseau est né et est prêt à devenir le serviteur de l'humanité, le canal pour le Logos du système, il est alors en effet le porteur d'eau dans un sens véritable—porteur des Eaux de Vie pour les âmes assoiffées de l'humanité. Lorsque le la "corde du soi" ne vibre plus aux impacts de l'extérieur, et seulement quand le grand cri de l'humanité est entendu, le Verseau a véritablement (comme le dit Anna Kingsford) 'inversé ses sphères', car le Verseau est opposé au signe du Lion. L'Homme a évolué à travers l'animal et l'humain vers la condition divine. Sa volonté est à présent en harmonie avec celle de son Créateur.
Il vit seulement pour protéger et aider l'humanité; pour qu'il puisse être capable d'utiliser une force qui est en lui, une force que certains étudiants occultes connaissent comme "Fohat".
Lorsque cette force électrique ardente circule d'un centre vers un autre, la limite de la chair est rompue, le Verseau est libre (nous savons tous que ces natifs aiment la liberté), et capable de laisser son vêtement de chair appelé corps, d'en sortir en toute conscience à volonté, et de voyager ainsi dans un corps plus subtile composé de la plus fine substance. Il est capable de voir avec l'œil et entendre avec l'oreille de l'esprit. Il est ce que les gens appellent clairvoyant et clairaudiant. Alors oui, il est libre de la maison-prison du corps. La limitation de Saturne est passée, la forme a été maîtrisée, et sa conscience s'est à présent étendue pour avoir une vision des autres mondes.

Il a obtenu la clef du pouvoir, car la connaissance est pouvoir; et on peut vraiment dire du natif du Verseau qu'il est l'homme sans maison, car il ne considère plus la terre comme son foyer. Il est cosmopolite, toutes les terres et régions sont les mêmes pour lui. Son cri serait, "me voici, Seigneur, envoie moi". Car sa vie est consacrée au service, à être utile, non célèbre, et à l'altruisme, sans aucune glorification personnelle.

Nous voyagerons sur la roue de la vie, jusqu'à ce qu'un jour nous atteignions le rayon Uranien, et l'évolution alors sera pour nous quasiment finie; mais il y a peu de Verseaux actuellement, car hélas, ceux nés sous ce signe ne vivent pas véritablement sous son influence, car l'évolution est la loi de Dieu, et vers Sa perfection viendra en temps voulu chaque fils de l'homme créé à Son image. Cependant, avant que nous puissions enseigner, nous devons apprendre; et ainsi le signe du Verseau est placé à l'avant dernière place du Zodiaque.

Les qualités de base de chaque signe doivent d'abord être développées avant que nous aspirions à devenir un Verseau. "Du Bélier nous amassons l'intuition et la raison; du Taureau nous réservons le pouvoir et la volonté, des Gémeaux le bon sens et la logique; du Cancer le sentiment et la sympathie; du Lion la foi et le self contrôle; de la Vierge la vibration et la flexibilité; de la Balance l'inspiration et la perception; du Scorpion l'attachement, la ténacité et le silence; du Sagittaire l'amour et l'introspection; du capricorne l'absorption et la consécration; du Verseau la mémoire de l'âme, la connaissance".
Dans ce signe vous remarquez que la qualité de base est l'âme, avec la mémoire non seulement de la vie présente, mais de celles du passé—et cette connaissance qui seule est pouvoir, connaissance de la réalité au lieu de l"illusion, intelligence pour pénétrer sous la forme des choses et voir la cause qui a produit l'effet.

Le Capricorne précède le Verseau et nous donne une image symbolisant une chèvre qui grimpe lentement la colline escarpée de la vie, engagée à atteindre la hauteur Uranienne. Nous qui désirons avoir connaissance et pouvoir du Verseau, que devons nous faire afin de l'atteindre un jour? La purification est la première étape (les Verseaux sont purs). La purification de la nature inférieure, commençant par le corps physique. 'Nourriture pure', non basée sur la chair d'animaux (le Verseau est un signe humain), car les animaux sont, après tout, nos frères plus jeunes. La purification, intérieure et extérieure, est la note clef vers laquelle notre instrument physique doit être ajusté. Ainsi les habitudes de tempérance et de chasteté sont nécessaires avant que la conscience supérieure puisse fonctionner à travers les véhicules inférieurs.

Beaucoup d'entre nous aimeraient un pouvoir magique ou un développement psychique, mais nous ne sommes pas préparés à payer le prix élevé qui en est demandé—l'abnégation de soi, le sacrifice de soi", "le service pour l'homme". Et jusqu'à ce que nous ayons à un certain point subjugué le soi inférieur et rendu obéissance au soi supérieur, la porte du temple mystique doit être fermée, car un pouvoir véritable doit seulement être exercé par "celui qui aime tout ce qui vit". Le Flambeau du Pouvoir doit être porté par la main de l'amour, sinon la destruction, et non l'évolution, s'ensuivrait.

Le grand mal du monde aujourd'hui est l'égoïsme et le désir, désir pour l'or ou pour le sexe—l'abus de l'un ou l'autre venant de Saturne ou mars.

Elèves de la grande "science des étoiles", éveillez et prenez le "serpent du soi" en main, et lorsque vous l'écrasez, sa sagesse deviendra vôtre. Car le véritable Verseau qui a reçu la nouvelle naissance est aussi sage qu'un serpent, mais aussi inoffensif qu'une colombe.
Si l'Astrologie était principalement enseignée, étudiée sur un mode transcendantal, métaphysique, elle dévoilerait la nature de l'homme et lui enseignerait son véritable soi. Autrefois la science sacrée des Mystères était enseignée (car l'humanité n'a jamais été laissée sans maîtres), c'est aussi vrai aujourd'hui que ça l'était il y a des milliers d'années; et à présent, comme alors, "lorsque l'élève est prêt, le maître est là".

Par conséquent, cherchons tous à nous purifier nous-mêmes et à nous tenir prêts, puis nous trouverons "la lumière qui éclaire chaque homme qui vient au monde".

RAYS JANVIER FEVRIER 2003

BESSIE LEO

Traduction Chantal Duros

Et pour continuer notre chemin de couleurs, La Vie en Argenté...

lundi 19 janvier 2009

Nos idées et nos actes

Bonjour,
Bonne semaine à toutes et tous. Encore un texte des archives, je n'en connais pas l'origine mais il est d'actualité....

Les idées déterminent les actes

Vous dites que vous faites des efforts pour vous transformer
et que vous n'y arrivez pas, que toutes vos bonnes résolutions ne servent à rien ?
Ne vous découragez pas,
les transformations profondes ne se font pas tout de suite, il faut du temps.
Si vous maintenez vos bonnes résolutions sans cesse présentes dans votre tête,
tôt ou tard, vous finirez par agir comme vous le désirez.
Regardez un serpent : lorsqu'il veut se faufiler dans un trou,
il commence par y introduire sa tête et quelle que soit la longueur de son corps,
la queue est finalement obligée de suivre.
Comme il avance en décrivant une sinusoïde,
sa queue peut donner l'impression d'aller en sens inverse de sa tête,
mais en réalité, elle finit toujours par passer là où la tête est passée :
car elles ne sont pas séparées, et la queue suit toujours la tête !
Symboliquement, la tête représente la faculté de réfléchir,
de raisonner, de prendre telle ou telle orientation,
et obligatoirement le reste du corps, c'est à dire l'exécution, l'application suit.
Voilà l'avantage de chercher toujours à penser juste ;
même si pour l'instant, vous n'agissez pas en accord avec vos idées,
en insistant, en continuant à maintenir ai moins une bonne attitude mentale,
vous finissez par entrainer toutes les forces de résistance en vous
et par agir comme l'esprit l'a dicté.
On n'a pas encore saisi l'importance d'une bonne philosophie.
Beaucoup s'imaginent qu'ils peuvent laisser entrer n'importe quelles idées dans leur tête
sans que leur comportement en soit changé.
Non, il n'ont pas encore compris que la queue suit la tête !
Alors, attention, chacun doit surveiller chaque jour les pensées qu'il laisse entrer dans sa tête :
si elles sont anarchiques, immorales, un jour ou l'autre,
sa conduite sera aussi anarchique et immorale.
La loi est véridique pour le mal comme pour le bien.

Petite vidéo que j'ai trouvée sur youtube

dimanche 18 janvier 2009

Paix Intérieure et Vie en Vert

Bonjour,

Quelques symptômes à ne pas erradiquer, même en saison d'hiver!!
Les symptômes de la paix intérieure !

Voici quelques symptômes de la paix intérieure:


Tendance à penser et à agir spontanément,
guidé par son intuition personnelle
plutôt que conditionné par les expériences et les peurs du passé.
Une grande capacité à apprécier chaque moment.
Un manque total d'intérêt pour juger les autres.
Un manque total d'intérêt pour se juger soi-même.
Un manque total d'intérêt pour interpréter les actions des autres.
Un manque total d'intérêt pour tout ce qui est conflictuel.
Une perte totale de la capacité de se faire du souci.
Des épisodes fréquents et intenses d'appréciation de la vie
en général et de soi-même en particulier.
Des sentiments très agréables d'unité avec les autres et avec la nature.
Des attaques répétées de sourire,
de cette sorte de sourire qui vient du coeur et passe à travers les yeux.
Une tendance croissante à laisser les choses se produire
plutôt qu'à essayer de les forcer à se produire.
Une capacité de plus en plus grande à aimer les autres
aussi bien que soi-même et une envie d'aimer de plus en plus forte.

Et pour changer, voyez la Vie en Vert

samedi 17 janvier 2009

La Vie en Violet

Bonjour,

Voici quelques pensées diverses, de quoi méditer tranquillement ce week end

Il faut rire avant d'être heureux,
de peur de mourir avant d'avoir ri.
- Jean de la Bruyère

Un idéal n'est souvent qu'une vision
flamboyante de la réalité.
- Joseph Conrad

La dernière illusion est de croire
qu'on les a toutes perdues.
- Maurice Chapelan

L'être humain a trois oreilles,
et la troisième est dans son coeur.
- Proverbe Arménien

La maturité de l'homme c'est d'avoir retrouvé
le sérieux qu'on avait au jeu quand on était enfant.
- Nietzsche

Les poignards qui ne sont pas dans les mains
peuvent être dans les paroles.
- William Shakespeare

Croyez ceux qui cherchent la vérité
doutez de ceux qui la trouvent.
- Andé Gilde

La méditation est le chemin
le plus court vers la perfection.
- Ignace de Loyola

N'attends pas le bonheur au loin,
car il est déjà ici.
- Danis Bois

Le plus lourd fardeau, c'est d'exister sans vivre.
- Victor Hugo

Toutes nos pensées doivent être libres,
positives, constructives et harmonieuses.
- Emmet Fox

La flamme est le symbole de l'Esprit:
Si vous ne l'alimentez pas,
à la moindre difficulté, elle va s'éteindre.
- Omraam Mickhaël Aïvanhov

La raison ne connaît pas les intérêts du coeur.
- Vauvenargues

Dieu donne sa pitance à chaque oiseau,
mais ne va jamais la déposer dans son nid.
- J. G. Holland

Il n'est aucun problème humain
qui ne puisse trouver sa solution,
puisque cette solution est en nous.
- Alfred Souvy

Si l'on ne trouve rien d'intéressant là où on est,
on risque de trouver bien peu de choses
dignes d'intérêt là où on veut aller.
- Edwin Wayteale

Diaporama sur La Vie en Violet....

vendredi 16 janvier 2009

Le mois du Bouleau


Bonjour,

Nous sommes actuellement dans le mois celte du Bouleau, voici donc le poème initiatique correspondant ;
POEME INITIATIQUE DU BOULEAU

Du 23 décembre au 21 janvier

Le bois nourrit la flamme
Le visible n’est point.
Grande fortune est promise
Au bouleau modéré.
Tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler

Les anneaux du chaudron
Evitent de se brûler.
Les silences du Bouleau
Evitent de heurter
Les hommes envieux.
Un silence est utile

Bouleau reste accessible
Quand il parvient au fait.
Avoir l’autorité
Le rend humble et modeste.
Un tel être, lorsqu’il parle,
Est doux comme l’agneau
Et dur comme le granit.
Une main de fer dans un gant de velours

Le divin, le sacré
Se révèlent au poète.
Bouleau honore les bardes
Dont l’illumination
Conduit à la fortune.
Ecouter ses intuitions

La pluie lave les traces
Du gibier poursuivi.
Bouleau prépare sa chasse
Prévoyant l’effacement.
Etre prêt à toute éventualité

Le Bouleau est relié à la rune Beorc, la fertilité, la naissance, et au chiffre 5

Diaporama sur les fées des arbres

jeudi 15 janvier 2009

La Chouette Celte

Bonjour,

Un autre animal considéré sacré dans la culture celte, puis controversé dans la superstition populaire, pourtant la chouette n'annonce pas le malheur, au contraire...

La Chouette

Elle symbolise la connaissance, la vigilance et l'espérance dans l'Autre Monde. Elle représente la lumière de la conscience druidique. La chouette fait partie des anciens du Monde, pleins de sagesse et d'expérience dans le conte apocryphe gallois du même nom. On devrait donc la ranger parmi les animaux primordiaux et il est probable qu'on peut l'assimiler au hibou. Mais ces animaux n'apparaissent pas dans le symbolisme religieux celtique. Le hibou est pris en mauvaise part sous l'influence du christianisme. Le symbolisme de la chouette, favorable, est plus ancien et probablement préchrétien. Blodeuwedd, la femme infidèle de Llew, dans le Mabinogi de Math, est transformée en chouette en punition de son adultère avec un seigneur voisin.

mercredi 14 janvier 2009

Prière à la Déesse


Bonjour,

Aujourd'hui, un petit hommage à Celle que beaucoup prient, invoquent, quelle que soit la culture...la Mère, La Vierge, la Déesse....


Bardit à Notre Dame
(Prière à la Grande Déesse)


Ô Toi, la mère de toutes les femmes
Mère des dieux
Déesse des déesses
Dame de vie au souffle parfumé
L'Unique et toutes les femmes
Morgane
Nous t'adorons et nous te rendons grâce.
Soleil de nos jours et de nos nuits
Lumière entre toutes les lumières
Nous t'adorons et nous te rendons ton souffle
Ô Toi, l'Unique et toutes les femmes.
Notre mère éternelle
Notre Dame et notre reine
Grande Dame et grande reine
Cour de nos prêtresses
Nous t'adorons et nous te rendons ta flamme
Protectrice de nos enfants
Gardienne de nos vies
Chant de nos espoirs
Nous t'adorons et nous te rendons ton amitié
Harpe du vent
Sourire du printemps
Parfum d'automne
Majesté des Mers
Féconde de tout ce qui Est
Nous t'adorons et nous te rendons gloire.
Ô Gardienne de nos âmes,
Matrice e tout Esprit
Toi qui Es en nous, nous qui sommes en Toi
Nous t'adorons et nous te rendons justice.
Awen !

(M.L. Questin)

mardi 13 janvier 2009

Le Cheval

Bonjour,

Autre animal vénéré chez les Celtes :

Le Cheval

Il est le symbole de la chasse des animaux, mais aussi celui de la guerre. Il est aussi associé à la course du soleil et à la lune protectrice. C'est sans doute le bien le plus précieux d'un Celte (voir les nombreuses histoires et représentations le mettant en scène). Epona est la déesse celtique des chevaux : les Romains l'adoptent et en font leur protectrice qu'ils représentent en amazone sur un cheval. Morvarc'h, le cheval marin (cheval de Marc'h) se déplace sur terre et sur mer sans laisser aucunes traces. Son maître le tue malencontreusement en chassant à l'arc une biche blanche qui, poursuivie sous la mer, trouve refuge chez Dahud. Cette dernière lui fait pousser les oreilles et la crinière de Morvarc'h.
La valorisation négative du symbole chthonien (relatif à la terre et au monde souterrain) fait du cheval une manifestation de la mort, analogue à la faucheuse de notre folklore. En Irlande, le héros Conal Cernach possède un cheval à tête de chien, le Rouge de Rosée, qui déchire le flanc de ses ennemis. Les chevaux de Cuchulainn, le Gris de Macha (c'est le roi des chevaux d'Irlande) et le Sabot Noir, ont une intelligence humaine : le Gris refuse de se laisser atteler au char du héros qui se prépare pour son dernier combat, et il verse des larmes de sang ; un peu plus tard, il guidera le vengeur Conal Cernach vers le corps de son maître ; le Noir, lui, va se noyer de désespoir.
Les chevaux de mort ou de cauchemar hantent le folklore celtique : le March-Malaen (malaen : latin malignus) est un des trois fléaux de l'île de Bretagne ; les Kelpies d'Ecosse sont des chevaux-démons et le folklore breton est rempli d'anecdotes ou de contes relatifs à des chevaux diaboliques, qui égarent les voyageurs ou les précipitent dans des fondrières ou des marais. Les chevaux noirs, dans ces contes, sont le plus souvent soit le diable, soit un démon, soit un damné, soit une âme en peine, ou bien ils sont la monture d'un héros de ces chasses maudites, dont le plus célèbre est sans doute le roi Arthur, condamné à poursuivre dans une course sans fin un gibier inaccessible. Il est significatif, au passage, de remarquer que dans ses plus anciennes versions, la chasse d'Arthur est accompagnée d'une meute de chiens blancs et poursuit un lièvre, animal typique lunaire. Du symbole chthonien au symbole agraire, il n'y a qu'un pas.
En Irlande, selon le récit d'un témoin oculaire, rapporté par Frazer (G.J. Frazer, The Golden Bough, London 1911-1915, 10, 203), au cours d'une cérémonie des feux de la Saint-Jean, après que tous les paysans eurent sauté par-dessus les braises, on vit apparaître une grande construction en bois d'environ huit pieds de longueur, munie à l'une de ses extrémités d'une tête de cheval, et recouverte d'un grand drap blanc qui cachait l'homme qui la portait. On l'accueillit pas de grands cris : Le Cheval Blanc ! Le Cheval Blanc ! Le masque sauta par-dessus le feu, puis se lança à la poursuite des spectateurs. Quand le témoin demanda ce que représentait le cheval, on lui répondit : tout le bétail. Le cheval est donc devenu le symbole de toute abondance, ce qu'expliquent son dynamisme et sa force impulsive et généreuse.
Dans les rites d'intronisation des rois d'Irlande, au XII° siècle, le futur roi, au cours d'une cérémonie solennelle, devait s'unir à une jument blanche. Celle-ci était ensuite sacrifiée et sa chair, bouillie, partagée dans un festin rituel, auquel le roi seul ne prenait pas part. Mais il lui fallait ensuite se baigner dans le chaudron contenant le bouillon de l'animal. L'analyse de ce rite est éloquente. Il apparaît en effet que, par leur accouplement, l'homme et la jument reproduisent le mariage ourano-chthonien ; le futur roi se substitue à la divinité céleste pour féconder la Terre, représentée par la bête. Mais, dans la dernière épreuve de ce rituel, celle du bain de bouillon, il opère un véritable regressus ad uterum : le chaudron représente le ventre de la Terre-Mère et le bouillon les eaux placentaires. De ce bain, au caractère typiquement initiatique, le futur roi renaît, ayant reçu, comme au cours d'une seconde gestation, communication des pouvoirs les plus subtils, les plus secrets, de la Terre-Mère qu'il avait éveillée sous la forme de la jument. Il quitte par cette double opération la condition humaine pour se hisser au niveau du sacré, inséparable de la condition royale. Le cheval de guerre est omniprésent dans les épopées celtiques. Il est souvent caractérisé par sa robe alezane, couleur de feu. On a retrouvé dans un trésor celtique, à Neuvy-en-Sulias (Loiret), un cheval votif accompagné d'une inscription au dieu Rudiobus (le Rouge) : c'est le cheval roux de l'Apocalypse, annonciateur de guerre et d'effusion de sang.

Diaporama..sur le cheval dans le monde Celte...

lundi 12 janvier 2009

Nos Côtés Sombres

Bonjour,
L'être humain est intérieurement composé d'une multitude de sentiments et tendances diverses...Chaque vie lui permet d'évoluer selon son libre arbitre, et les opportunités qui lui sont offertes de transformer l'obscurité en lumière. Nous ne pouvons renier nos côtés sombres, aussi ne les combattons pas, mais observons les et essayons peut être de les transmuer...

"Connaître la vérité ne signifie pas que nous devions consentir et accepter ce que les autres font. Nous avons un devoir de ne pas être d'accord avec les autres gens lorsqu'ils font des choses que nous savons être mauvaises, Jésus Christ montra l'exemple pour nous dans Matthieu 21:12 lorsqu'il est raconté que Jésus entra dans le Temple de Dieu et expulsa tous ceux qui vendaient et achetaient dans le Temple. Il renversa les tables des changeurs de monnaie et les sièges de ceux qui faisaient des affaires. Jésus Christ, le Fils de Dieu, qui mourut sur la croix pour les péchés du monde; ne tolérait pas la méchanceté. Alors qu'il condamnait l'acte, il aimait toujours l'auteur.
Connaître la vérité intérieure signifie aussi que nous aurons à prendre position dans nos vies quotidiennes pour ce qui est juste et ce qui est mauvais. En faisant cela mous démontrerons seulement que nous connaissons 1a. différence entre ce qui est dans les ténèbres et ce qui est dans la lumière. Nous devons toujours nous tenir à distance des motifs sombres et des pratiques ténébreuses. Si nous ne faisons pas cela, ou si nous ne pouvons voir ce qui appartient aux ténèbres, alors nous ne pourrons être en contact avec la Vérité intérieure.
La Lumière n'est pas une seule couleur. Il y a Sept Esprits levant le trône de Dieu, chacun étant un porteur de lumière pour un certain rayon. Chacun de nous peut .mieux répondre à l’un de ces Rayons. Nous nous mouvons graduellement vers la même source, qui est Dieu. Nous aurons à divers moments différentes opinions et différents points de vue à propos des événements et des gens. Mais nous devrions apprendre à vivre ensemble en harmonie.
Nous avons tous marché sur des sentiers différents dais des vies différentes sous l'influence du Rayon de Mars. Nous avons été agressifs, passionnés, violents, souvent ne prenant pas soin de ceux qui souffraient ou de (effet de nos actions sur les autres.
Dans d'autres vies, nous sommes venus sous le brillant Rayon de Vénus et nous sommes exprimés nous-même de manière plus aimable et harmonieuse, créant la beauté et cultivant les arts.
Encore plus tard nous avons répondu au bleu profond ou Rayon Saturnien, apprenant de dures leçons qui favorisaient la croissance de l'âme. Le sentier du bleu plus lumineux ou Rayon de Jupiter nous a apporté une mesure de sagesse, d'abondance et de joie. Finalement, nous regardons tous en avant vers une plus grande perception qui vient du Rayon Uranien jaune.
A l'époque actuelle, la plupart d'entre nous ne sont pas capables de le recevoir, mais doivent être heureux avec le plus profond jaune du Rayon de Mercure.
Nous évoluons tous pour vibrer à l'unisson de la blanche lumière solaire, qui est l'unité de toute couleur: Bien que nous puissions nous sentir loin de notre but, nous ne devons jamais oublier que nous avons une essence de Dieu à l'intérieur de nous mêmes qui nous enseignera la vérité et rendra manifeste la divinité."

RAYS NOVEMBRE DECEMBRE 2001 MARTIE C. PURCHASE
Traduction Chantal Duros

Ce diaporama est particulier, j'ai volontairement choisi des images sombres, symboliques, afin de mettre l'accent sur ce que parfois nous cherchons à enfouir, ou à nous mentir, mais qui est présent, ou bien l'a été...Mais tous les changements sont possibles, ce sont nos choix qui détermineront l'orientation de nos vies...

dimanche 11 janvier 2009

Papillon-La Transformation


Bonjour,


Dans la culture celte, les animaux sont des symboles importants des caractéristiques et qualités humaines. Aujourd'hui, voici le papillon....

Dans le Tochmarc Etaine ou Courtise d'Etain, récit irlandais du cycle mythologique, la déesse, épouse du dieu Midir et symbole de la souveraineté, est transformée en une flaque d'eau par la première épouse du dieu, qui est jalouse. Mais de cette flaque naît, peu de temps après, un ver, qui devient un magnifique papillon, que le texte irlandais appelle quelquefois une mouche ; mais le symbolisme est éminemment favorable. Les dieux Midir, puis Oengus, la recueillent et la protègent : Et ce ver devint ensuite une mouche pourpre. Elle était de la taille de la tête d'un homme, et c'était la plus belle qui fût au monde. Le son de sa voix et le bourdonnement de ses ailes étaient plus doux que les cornemuses, que les harpes et que les cornes. Ses yeux brillaient comme des pierres précieuses dans l'obscurité. Son odeur et son parfum faisaient passer la soif et la faim à quiconque autour de qui elle venait. Les gouttelettes qu'elle lançait de ses ailes guérissaient tout mal, toute maladie et toute peste chez celui autour de qui elle venait. Le symbolisme du papillon est celui de l'âme débarrassée de son enveloppe charnelle, comme dans la symbolique chrétienne.

Je vous propose mon diaporama sur les fées papillons

samedi 10 janvier 2009

Suis ta route...

Bonjour,

Un texte toujours d'actualité, glané au fil du net...

Suis ta route!
Allez suis ta route, et surtout ne regarde pas en arrière...
Suis ton intuition et ton intelligence elles te permettront d'avancer...
Tu y trouveras des obstacles tout au long, tu trébucheras,
Tu tomberas, mais relève-toi, et surtout ne regardes pas en arrière..
Tu dois te construire une base solide, tu te tireras d'affaire...
Ne fais rien dans la colère, tu retomberais à nouveau...
Et pendant ton parcours fais-toi des amis, et chaque jour deviendra,
EXtraordinaire, puisque cet ami te tiendra la main...t'ouvrira son coeur
Si tu lâches prise reprends courage, mais surtout ne regarde pas en arrière..
Le chemin que tu laisses derrière toi est sûrement parsemé de chagrins et de désespoir,
Devant se trouve le soleil, la joie mais surtout la vie....
Chaque pierre que tu auras contournée dans ce chemin,
Deviendra une magnifique fleur, qui s'épanouira sur le bord de la route.. Et dégagera le parfum de la fraternité et la douceur humaine Sois tolérant et compréhensif, tu ne perdras pas l'équilibre...
Accepte-toi tel que tu es, ne te sous-estimes pas..Aimes toi
Un pas de plus, suis ta route mais surtout ne regardes pas en arrière..
Essuie tes larmes, fais chanter ton coeur, souris à la vie... Ta rancoeur disparaîtra et ton esprit s'apaisera
Reprends courage , mais surtout poursuis ta route...
ne te retournes pas et dis-toi que pour toi et pour le monde entier ces moments difficiles, et inévitables restent derrière que cette route devient le chemin du bonheur.. Que tu sèmeras à ton tour Regardes ces magnifiques rayons de soleil...
Ils sont pour toi....poursuis ta route... Nous sommes là mon Ami En communion fraternelle à l'infini Amour, Paix, Lumière...

Chacun doit poursuivre son rêve, son but intérieur..
Les fées aussi rêvent....elles me l'ont chuchoté...

vendredi 9 janvier 2009

Sérénité

Bonjour,

Voici quelques préceptes à suivre au quotidien

Les Perles de la Vie :

Sois attentif à ne pas tomber dans les quatre péchés
dont la langue est friande :
1)le Mensonge - 2) la Médisance - 3) la Calomnie - 4) le Bavardage.

Essaie de prévenir les cinq pêchés que commet le corps :
1)le meurtre - 2) l’adultère - 3) le vol
4) les boissons alcoolisées - 5) la consommation de viande.

Il faut toujours être vigilant,
sans un seul instant d’inattention,
pour ne pas tomber dans les huit péchés commis par l’esprit :
1)le Désir - 2) la Colère - 3) l’Avidité - 4) l’Attachement
5) l’Impatience - 6) la Haine - 7) l’Egoïsme - 8) l’Orgueil.

Au lieu de rechercher les défauts des autres, essaie de reconnaître tes propres erreurs ; tu dois les déraciner et t’en débarrasser.
Si lors de ton enquête tu t’en découvres un seul, cela vaut mieux que d’en découvrir dix parmi une centaine chez les autres.

Toutes les fois où tu disposes d’un peu de temps libre,
ne le gaspille pas pour parler des autres,
mais utilise-le pour méditer sur Dieu ou pour servir autrui.

Suivre ces conseils amène à la sérénité...

jeudi 8 janvier 2009

Le Petit Peuple

Bonjour,
"J'ai trouvé sur le net ce texte qui résume bien l'univers des fées...
On les appelle aussi le Petit Peuple, le Bon Peuple, les Hommes Verts, et de bien d'autres façons. Cette communauté internationale d'êtres immortels est originaire d'Italie où les Fées s'appelaient fatae, "destinées". Lorsque la civilisation romaine se répandit dans d'autres pays, les fatae suivirent les émigrants et s'installèrent dans les mêmes territoires. En France, leur nom déformé donna fée. Quand les Romains envahirent l'Angleterre, les fées les accompagnèrent et furent connues pendant des siècles sous le nom de fays, que les gens de la campagne changèrent en fairies.
Les Fées ne réussirent jamais à s'installer en Grèce car elles furent aussitôt chassées par les Nymphes et les Dryades. Mais elles allèrent vers l'est, au Moyen-Orient et en Asie. Durant les quatre derniers siècles, elles ont accompagné les émigrants d'Europe jusqu'en Amérique du Nord, en Australie et d'autres pays du Nouveau Monde. En Angleterre et en Irlande, elles sont partout, sauf dans les Cornouailles, le Devon et le Somerset. Elles s'installèrent dans ces pays peu après l'invasion romaine, mais se heurtèrent aux premiers habitants, les Lutins. Pendant le règne du roi Arthur, un grand combat opposa Lutins et Fées, et ces dernières furent chassés à l'est de la rivière Pedder.
Une Fée, mâle ou femelle, a en général la forme d'un parfait être humain en miniature. Ceux qui les ont vues disent qu'elles sont "aussi hautes que les genoux d'un petit homme" ou qu'elles "arrivent à la tête d'un chien". Elles peuvent, cependant, grandir ou rapetisser à volonté, prendre la taille d'un gland de chêne ou celle d'un humain à l'âge adulte.
Contrairement à la croyance, les Fées n'ont pas le pouvoir de se rendre invisibles. Les oiseaux, les chevaux, les chiens, le bétail et tous les autres animaux, à l'exception des humains, les voient nettement. Les humains ne les aperçoivent que le temps d'un clignement de paupières, ce qui est peu.
Il y a quand même des exceptions à cette règle. Par exemple, lorsqu'une Fée utilise son pouvoir magique pour qu'un humain voit une ou plusieurs Fées ; ou lorsque la lune est pleine la veille de la Saint-Jean. A de telles occasions, un mortel peut les voir danser mais, s'il approche trop, elles peuvent le frapper de la maladie de langueur. La troisième exception est provoquée par l'utilisation d'un caillou percé (dont le trou est fait par l'érosion de l'eau d'un ruisseau). Si un mortel regarde à travers ce caillou, il verra nettement les Fées.
Il y a deux sortes de Fées : celles qui vivent en groupe et celles qui vivent solitaires. Les premières sont habillées en vert et elles portent parfois un chapeau rouge orné d'une plume blanche, alors que les secondes sont tout de rouge vêtues.
Les bandes de Fées habitent au creux des collines ou sur des buttes de terres, des tertres ou des tumulus, que les tribus préhistoriques élevèrent en l'honneur de leurs chef s décédés. Il est fortement déconseillé aux mortels d'approcher de ces lieux, après le crépuscule, surtout les soirs de pleine lune.
Croire qu'il existe un pays des Fées est une erreur : elles habitent avec nous, dans notre monde, et il apparaît féerique à tous ceux qui peuvent en déceler la magique beauté.
La société des Fées est organisée selon un modèle très proche de celui des hommes, mais elle est matriarcale. Chaque communauté est dirigée par une reine. Il y a aussi un roi mais il n'est que prince consort. Tout le peuple des Fées est gouverné par la reine Titania et le prince Obéron, dont la cour se situe près de Stratford-on-Avon, en Angleterre. Ils gouvernent avec doigté, laissant une grande autorité aux reines des différents groupes. Titania est une Fée de stricte moralité, mais Obéron est un amoureux ardent, toujours en quête d'aventures avec de jeunes Fées ou de jeunes mortelles.
Chaque années les reines tiennent une conférence internationale, mais ce n'est pas très sérieux. Elles passent la plupart de leur temps à bavarder, à chanter et à se raconter des histoires sur les bêtises des humains.
Les reines et leur cour soignent beaucoup leur toilette. Leurs habits sont tissés dans la plus belle soie d'araignée et pailletés de sequins en gouttes de rosée. Lorsqu'une reine apparaît à un humain, ses vêtements ne peuvent êtres touchés ni même sentis par ce dernier.
La plupart des fées sont végétariennes, et elles ont une alimentation variée. Elles mangent du miel, du fromage, des fruits, des céréales et tous les produits du jardin. Elles n'aiment pas le lait qu'elles trouvent trop lourd et boivent plutôt de la rosée ou l'eau des ruisseaux. Parfois, elles distillent une sorte de nectar à partir des fleurs des arbres.
Les fées ont leur langage propre qui ressemble à la fois au babil du merle, au murmure de la rivière ou à celui de la brise mais elles parlent également la langue du pays où elles élisent domicile."

Je vous ai préparé un diaporama sur les jeunes fées, qui sont déjà pourvues de grands pouvoirs...

mercredi 7 janvier 2009

Lumière de Janvier

Bonjour

Les fêtes sont bien finies, et janvier prend de l'ampleur...

Qu’il est lourd de ce mois le fardeau à porter
De quitter à regret les clameurs de la fête
Et, alors que l’ancien enfin bat en retraite
Offrir au monde l’espoir de cet an nouveau né.

L’on garde parfois longtemps, dans des recoins secrets
Les aiguilles fanées d’un sapin coloré
L’odeur de la résine, et puis… tout disparaît
Comme pour laisser Janvier à la fin s’imposer.

Le dimanche des Rois retient encore le temps,
Rassemblant la chaleur autour des tranches dorées
D’une galette blonde à la fève cachée
Choisissant tour à tour roi et reine d’un instant…

Dehors rien n’a bougé, la saison bat son plein
Aujourd’hui pluie et vent, et neige peut être demain
Seuls trônent les camélias dans le jardin figé
Ouvrant leurs boutons roses en notes de gaieté…

C’est un temps de transit, entre nuit et clarté
Les êtres et les choses attendent en silence,
Temps de méditation sur l’année écoulée
Portant tout au fond d’elle d’aujourd’hui la semence…


"Janvier" Le Miroir Intérieur-Chantal Duros

Et la Lumière aussi prend sa place, un peu plus chaque jour...

mardi 6 janvier 2009

Epiphanie- Manifestation de l'Envoyé

Bonjour,

Aujourd'hui, dernier jour saint de l'année :

POISSONS
Le 6 janvier et durant le mois solaire de mars (du 19 février au 20 mars), les dévotions doivent être faites à la Hiérarchie des Poissons. Cette Hiérarchie travaille pour amener à manifestation
le principe d'unification dans toute manifestation. Ralph Aido Emerson donna une définition parfaite des Poissons : "L'imparfait adore mon Parfait". La vie n'est pas un tas de lambeaux mais une unité divine et glorieuse".
Les Poissons sont le dernier signe avant la naissance de la nouvelle année spirituelle, période de récapitulation et d'introspection. Elle marque le soleil couchant de la vie passée et le soleil levant de la nouvelle vie.
Le modèle cosmique maintenu sur terre par cette Hiérarchie est celui de l'homme parfait crée à l'image de Dieu et manifestant en lui le Dieu intérieur. L'homme à l'image de Dieu est la tonique des Poissons, comme elle est celle du Bélier. En fait la perfection de l'homme est et a toujours été l'œuvre divine de toutes les Hiérarchies Créatrices depuis le début de l'évolution.
Lorsque cette évolution arrivera à pleine réalisation, ce sera le ministère de la Hiérarchie des Poissons.
Pierre est le Disciple correspondant aux Poissons. Pierre, l'instable, le "vague", l'homme qui, après avoir éveillé en lui le Christ intérieur, grâce à la foi, devint la pierre d'achoppement sur laquelle fut bâtie l'Eglise.
Les deux centres du corps correspondant aux Poissons sont les pieds, et chez la majeure partie de l'humanité, ce centre doit être encore éveillé. Dans la vision de Fatima, les enfants décrivirent de magnifiques rosés fleurissant aux mains et aux pieds de la Dame Bénie.
Ce corps, fait à l'image de Dieu, sera illuminé d'étoiles scintillantes ou de fleurs écloses dans ces centres vitaux. Ce corps glorieux est le vêtement nuptial d'or décrit par Paul comme glorieux corps céleste. Ce fut la vision de ce corps lumineux dans la mémoire de la nature qui l'inspira à dire : "Cet homme est plus petit que les anges, cependant il n'apparaît pas ce qu'il devrait être".
Le 6 janvier, lorsque les rythmes vibratoires des Poissons imprègnent la terre et durant le mois solaire de mars, méditer sur la pensée germe biblique :
"Ainsi Dieu créa l'homme à son image». Genèse 1:27.
Durant les douze saints jours, de Noël à la 12 nuit, la terre est baignée de la lumière du christ archangélique. Le parfum de son aura transcendante imprègne la planète d'une rare odeur suave tel un mélange d'effluves de pures rosés et de lilas. Mais la radieuse lumière et le baume de guérison sont à peu près absorbés par la terre durant cet intervalle sacré marquant pour l'homme le temps idéal de se consacrer au Sentier de la Sainteté. "A la surface, il y a une infinie variété de choses ; au centre, c'est une simplicité de cause". Emerson "Sur l'histoire".
Corine Héline

Bien que les commerces aient fini par convaincre le calendrier d'afficher l'Epiphanie le premier dimanche de janvier, la fête liturgique reste le 6 janvier, marquant la reconnaissance par les Mages de l'Enfant Roi né le 25 décembre. Aussi, je vous propose un diaporama, retraçant le chemin des Mages, des Sages, jusqu'à l'Etable Sainte.

lundi 5 janvier 2009

Esprit Celte

Bonjour,

Aujourd'hui, 11ème jour saint :

VERSEAU
Le 5 janvier et durant le mois solaire de février (du 20 janvier au 19 février), les dévotions seront faites à la Hiérarchie du Verseau. Durant ces deux périodes, cette Hiérarchie maintient sur terre le modèle cosmique des idéaux de la paternité de Dieu et de la fraternité des hommes, base d'une fraternité destinée à se répandre dans le monde entier. Cet idéal doit être maintenu dans l'âme du Saint des Saints, et ne jamais être gâché par de mauvaises pensées, paroles ou actions. Œuvrer pour amener cet idéal à manifestation est la mission du Verseau, porteur divin d'eau.
Grâce à la douée influence de la Hiérarchie du Verseau, l'amour deviendra la force motrice de tout ce qui vit. En ce jour glorieux, l'homme libéré verra, comme l'a prophétisé Saint Paul, l'amour comme l'accomplissement de la loi. En d'autres termes, toute loi doit être basée sur l'amour et l'amour à son tour accomplira la loi.
Le Verseau est le foyer des Anges, où ces Etres célestes passent une vie joyeuse.
Le Disciple correspondant au Verseau est Matthieu, riche publicain et pécheur qui, à l'appel du Seigneur, laissa tout tomber et le suivit avec joie. Il renonça à tous ses biens matériels, ce qui lui valut la rare compensation de réalisation spirituelle dont on trouve l'exemple dans l'immortel Evangile qui porte son nom—précieux héritage laissé à l'humanité.
Les deux membres inférieurs sont les organes qui correspondent au Verseau. Ce sont les deux colonnes du temple corporel de l'homme et elles devront être visualisées comme ayant des mouvements coordonnés et des formes symétriques.
La pensée germe biblique à méditer le 5 janvier et durant le mois solaire de février est Jean 15:4:
"Vous êtes mes amis". Si l'aspirant se concentre sur la subtile signification de ces quatre petits mots et les garde présents à l'esprit quand les rythmes du Verseau vibrent sur la terre, grande sera son illumination.
"Un ami est une personne avec qui je dois être sincère. Devant lui je pense à voix haute". (Emerson "Sur l'amitié").

Diaporama Esprit Celte

dimanche 4 janvier 2009

Océans

Bonjour,

Ce dimanche, 10ème jour saint :
CAPRICORNE
Le 4 janvier et le mois solaire de janvier (du 22 décembre au 20 janvier) les dévotions devront être faites à la Hiérarchie du capricorne. Ce sont des Archanges dont le Christ est le chef. C'est d'eux que vient le formidable pouvoir grâce auquel l'homme peut s'élever à Sa ressemblance. C'est également le signe des Avatars du Monde. Le modèle cosmique soutenu par les Hiérarchies du Capricorne est un magnifique panorama de la vie quand l'esprit christique se manifestera chez tous les hommes. Ce sera alors notre planète qui répondra à la tonique musicale du Capricorne que chantaient les Anges et Archanges durant cette longue nuit :"Paix sur Terre aux hommes de bonne volonté".
Le Disciple correspondant au Capricorne est Simon, frère de Jude et Jacques. Bien que Simon soit proche du seigneur par des liens familiaux, il était le moins disposé à accepter la divinité du Maître. Mais lorsque le Christ l'éveilla, sa dévotion fut totale. Son seul désir était de servir le Seigneur et rien n'avait de signification pour lui que cet idéal.
Les deux centres du corps qui correspondent au signe du Capricorne se trouvent dans les genoux. Chez l'homme christique, ces centres deviendront de glorieux tourbillons de lumière. Le verset Galates 4:15 nous donne la pensée germe biblique à méditer le 4 janvier et durant le mois solaire de janvier :
"Que le Christ soit formé en vous". Les aspirants devront méditer sur ce passage pour être en
harmonie avec les rythmes vibratoires du Capricorne déversés sur la terre.
"Seul le fini œuvre et souffre. L'infini s'étend dans un souriant repos". (Emerson "Sur les Lois
spirituelles").

A la rencontre des océans...

samedi 3 janvier 2009

Je crois aux Fées

Bonjour,

Et voici le jour 9 :
SAGITTAIRE
Le 3 janvier et durant le mois solaire de décembre (du 23 novembre au 22 décembre) la consécration doit être faite à la Hiérarchie du Sagittaire, Seigneur de l'Intellect. Le modèle cosmique soutenu par ces êtres glorieux est celui d'une terre semblable à un immense autel rayonnant de l'aura dorée de la Lumière suprême du Monde. Le Disciple correspondant au Sagittaire est Philippe. Avant de découvrir le Christ, il n'avait aucune conception de ce que pouvait signifier un esprit spiritualise et christique. Il était essentiellement mental. Lorsqu'il fut imprégné de la lumière christique, il mérita de faire partie des Douze Immortels.
Le Sagittaire agit à travers le plexus sacré qui se trouve à la base de la colonne vertébrale. On a appelé la colonne vertébrale qui relie le plexus sacré au cerveau "sentier du Disciple". Lorsque l'aspirant vit une vie pure et sainte, le feu spirituel serpentant dans le plexus sacré s'anime et s'élève le long de la colonne vertébrale vers les deux organes spirituels situés dans la tête, la glande pinéale et le corps pituitaire. C'est par ce processus que l'esprit devient christique. Depuis, le Sagittaire est toujours symbolisé par la lumière, la lumière de l'esprit christique.
Lorsque les expériences de la vie quotidienne sont convenablement transmutées, elles deviennent des pierres d'achoppement permettant à l'aspirant d'atteindre la communion avec la Lumière Divine, Lumière qui illumine celui qui vient au monde. C'est ce que voulait dire le Maître lorsqu'il s'adressait à Ses Disciples :
"Vous êtes la Lumière du Monde" Matthieu 5 :14. Ce verset est à méditer le 3 janvier et durant le mois où la Hiérarchie du Sagittaire emplit la terre de ses rythmes vibratoires. De grandes bénédictions attendent ceux qui méditent sur cette promesse. "Que de fois dans mes conversations futiles avec mon entourage, il y avait quelque chose de supérieur qui supervisait le jeu, derrière chacun de nous, Jupiter acquiesce à Jupiter. Les hommes viennent à la rencontre". (Emerson "Sur l'âme").

Un petit coucou de nouvelles fées, pour vous souhaiter l'an nouveau.
Je crois au monde des Fées :

vendredi 2 janvier 2009

Black and White...

Bonjour,

Aujourd'hui est le 8ème jour saint :
SCORPION
Le 2 janvier et durant le mois solaire de novembre (du 24 octobre au 23 novembre) seront consacrés à la Hiérarchie du Scorpion. Le modèle cosmique sur lequel travaille cette Hiérarchie sur terre est la réalisation de l'esprit par la transmutation de la matière. Par ce processus, les quintessences du mental et du corps s'amalgament aux forces de l'esprit.
Jean le Bien Aimé est le Disciple qui correspond au Scorpion. Sa tonique est la transmutation.Il alla si loin dans la science divine de la transmutation de la matière en esprit qu'il e connut jamais la mort.
Le centre physique qui correspond au Scorpion est le système générateur. Chez l'aspirant sincère, cette partie devient un centre de transmutation. Comme nous l'avons dit, il existe une étroite relation entre Judas (la personnalité) et Jean(l'esprit). Judas doit périr pour que Jean règne suprême.
Il y a également un lien très étroit entre le cœur (Lion) et le système de génération (Scorpion).
Tant que la personnalité domine, le premier (cœur) demeure sous le contrôle du dernier. Lorsque la personnalité se spiritualise, c'est le cœur qui domine. Chez l'homme christique, la passion a été transmutée en amour divin.
"Heureux ceux qui ont le cœur pur car ils verront Dieu". (Matthieu 5 :8.)
C'est la pensée biblique à méditer le 2 janvier et durant le mois solaire de novembre. Il est important que l'aspirant se concentre sur sa signification profonde le second jour de chaque année nouvelle et quand les rythmes vibratoires du Scorpion se diffusent sur la terre.
"La confiance en soi est la qualité d'héroïsme" (Emerson "Sur l'héroïsme").

Diaporama tout en noir et blanc...

jeudi 1 janvier 2009

Au Gui l'An 2009


Bon Jour de l'An, et bonne année à toutes et tous.
Que 2009 vous apporte la paix, la joie de vivre, la santé et vous comble d'amour...

Ce 7ème jour saint :
BALANCE
Le 1er janvier et durant le mois solaire d'octobre (du 23 septembre au 24 octobre) la consécration sera faite à la Hiérarchie de la Balance. Le modèle cosmique sur lequel travaille cette Hiérarchie est un monde merveilleux. On voit son empreinte dans chaque paysage, arbre, arbrisseau, plante, dans chaque forme des différents règnes de la nature. Beauté et harmonie sont les signatures de la Balance. Tout ce qui est sous l'influence de ce signe terrestre exprimera ses qualités divines. Quand l'homme recevra pleinement son influence, pauvreté, maladie, discorde et douleur disparaîtront.
Le Disciple correspondant à la Balance est Jude. Ce fut le ministre de la beauté. Les œuvres accomplies en tant que fervent du beau furent d'une grande portée.
Le centre du corps correspondant à la Balance se trouve dans les glandes surrénales. Ces glandes, lorsqu'elles fonctionnent bien, créent un équilibre physique et psychologique parfait dans chaque organe.
Le 1" janvier et durant le mois solaire d'octobre, méditer sur la pensée germe biblique suivante :
"Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira" (Jean 8 :32).
L'aspirant devra méditer sur ce passage lorsque les rythmes vibratoires de la balance sont focalisés sur la terre.
"La beauté ne répondra pas à l'appel d'une législation, ni ne répétera en Angleterre et en Amérique son histoire en Grèce. Elle viendra comme toujours sans être annoncée et jaillira des pieds des hommes courageux et travailleurs". (Emerson "Sur la Beauté

Diaporama d'anciennes cartes de voeux, certaines émouvantes, datant de la guerre...