mardi 30 juin 2009

Memorabilia


Bonjour,


Un ami des US a composé une petite musique pour moi...C'est très sympa...et j'en ai fait une vidéo...
Le net créé des liens que l'on dit virtuels...mais parfois les amitiés sont fortes, je pense à Laksmi, que je n'ai encore jamais rencontrée, mais qui est une petite soeur, à Aurora, qui du loin de sa Roumanie, pense à moi, à nous, tous les soirs avant de dormir....
L'amitié est un sentiment qui dépasse l'entendement...Parfois des amis très proches et très connus vous lâchent, parfois des amis lointains et non connus vous apportent beaucoup....
A Wayne, cette vidéo dont il est l'auteur musical....


Memorabilia
envoyé par enyarwen -

lundi 29 juin 2009

Fées des Feuillages...


Bonjour,

Toujours dans ma passion des fées, je me suis intéressée davantage à celles qui se nichent dans les feuillages, ou qui s'en habillent...
Souvenirs d'enfance où l'on se faisait des robes avec des feuilles de marronnier, ainsi que des couronnes....
Ce temps est passé, mais imitions nous déjà nos petites amies tapies sous les arbres...

dimanche 28 juin 2009

Echappée...


Bonjour,

En ce dimanche, une petite échappée dans les bois, chez nos amies les fées...sur une musique de David Lerne, un breton....
Mais commençons par un poème


Pierre de Ronsard (1524-1585)
"À la forêt de Gastine"

Couché sous tes ombrages verts,
Gastine, je te chante
Autant que les Grecs, par leurs vers
La forêt d'Érymanthe :
Car, malin, celer je ne puis
À la race future
De combien obligé je suis
À ta belle verdure,
Toi qui, sous l'abri de tes bois,
Ravi d'esprit m'amuses ;
Toi qui fais qu'à toutes les fois
Me répondent les Muses ;
Toi par qui de l'importun soin
Tout franc je me délivre,
Lorsqu'en toi je me perds bien loin,
Parlant avec un livre.
Tes bocages soient toujours pleins
D'amoureuses brigades
De Satyres et de Sylvains,
La crainte des Naïades !
En toi habite désormais
Des Muses le collège,
Et ton bois ne sente jamais
La flamme sacrilège !


samedi 27 juin 2009

Adieu Michael...


Bonjour,


Hier, nous apprenions le décès de Michael Jackson...j'ai toujours aimé ses chansons, sa façon unique de danser, son immense générosité pour les peuples défavorisés...
J'avais fait une vidéo pour une occasion autre, mais puisqu'elle s'appelle 'Good Bye', et que c'est un titre de Madonna, une amie de Michael...je la dépose aujourd'hui...
Bonne route Michael, danse avec les Anges...

vendredi 26 juin 2009

Aime Le Monde - Nous...les Humains...


Bonjour,


Pour clore la série sur Aime le Monde, voici la vidéo sur les humains...nous...gérants de cette Terre et des règnes qui y vivent....
Tout le monde se plaint de la pollution, de la dégradation, du manque de qualité des produits etc...
Tout le monde accuse l'autre, le voisin, l'étranger, les gouvernants etc.
Tout le monde rêve d'autre chose....

Et en effet, chacun de nous est responsable, fait ses propres erreurs, commet des négligences etc..

Un petit effort, envers l'autre, envers la propreté, envers nous mêmes...
Et en seconde vidéo, un choeur superbe de chanteurs, We are the World, où Michael Jackson disparu hier, était magnifique...



Pour Michael...

jeudi 25 juin 2009

Bon Anniversaire Annémeraude-Aime le Monde "Les Animaux"


Bonjour,


Aujourd'hui, comme c'est l'anniversaire d'Anne, vous aurez deux vidéos, l'une sur la suite de Love the World, et l'autre sur le texte que je dédie à ma sister....

Les étoiles une à une s’allument comme des lampions
Dans le ciel marine qui s’assombrit encore
Sur le tapis de feuilles aux ors jaune et marron
Dans un profond soupir, la blonde fée s’endort…

Elle quitte pour un temps les mondes si connus
Et vole dans un espace aux nuances de bleus
Aux parfums enivrants des immenses cieux
Elle cherche avec espoir et ses mains sont tendues…

Quand les hommes sont las, ils songent à la fairy
Elle qui est de ce peuple, parfois aussi s’enfuit
Son cœur est si rempli d’un amour non dit
Pour une âme qu’elle ne voit que lorsque vient la nuit…

Elle rêve de tendresse, de douceur chaude et blanche
De poser son visage sur des mains, en confiance
Se perdre dans des bras en totale innocence
Et recevoir sans crainte la caresse sur sa hanche…

Son voyage se poursuit dans un murmure plaintif
Saura t elle retrouver la route qui mène à lui
Espère t il autant qu’elle ce rendez vous furtif
Puis ses doutes se dissipent dans un halo subit

Un souffle s’est posé sur sa nuque dorée
Tout son corps a vibré au son d’un chant sacré
Alors une plume frôle ses ailes irisées
Elle se retourne et brille d’une nouvelle clarté

Quand, dans un long soupir, elle sombre dans le sommeil
Elle se prend à sourire, la Fée rêve d’un Ange…

Quand la Fée s’endort….
Pour Annémeraude…….25 juin 2009 Chantal


mercredi 24 juin 2009

Aime Le Monde - La Nature


Bonjour,

Second volet de la série....La nature, dans tous ses domaines, montagne, campagne, mer, fleurs, arbres...se souvient on de leur véritable senteur originelle?
Le pouvoir de régénération de la nature est immense mais malgré tout, à force de la maltraiter, elle dépérit....Et nous aussi, par conséquent...


mardi 23 juin 2009

Poème Initiatique du Chêne



Bonjour,


J'ai pris un peu de retard avec l'astro druidique....Mais le Mois du Chêne n'est pas encore fini.
Voici ses caractéristiques :

POEME INITIATIQUE DU CHENE

Du 10 juin au 7 juillet

Persévérance du Chêne
Fixe l’unité du clan.
Elle est le fondement
De l’union des époux,
De l’harmonie du groupe.
Etre persévérant

Le chef est au centre
De la vie sociale,
Il est garant du clan.
Et le Chêne respecte
Les règles familiales
Et les craintes s’effacent.
Respecter la tradition

La maîtresse de maison
Fait la prospérité
Au sein de la famille.
Le Chêne se conforme
Aux lois de la nature
En prenant juste place.
La juste place

Trop grande rigidité
Est source de conflit.
L’affection naturelle
Rend aisés les rapports.
Le Chêne s’accorde et rit
Avec ses frères et sœurs.
Convivialité et tolérance

La chaleur crée la force.
Le Chêne, conscient des siennes,
Apporte récompense
Et succès général.
La générosité du coeur

Le Chêne correspond à la rune Daeg, le jour nouveau, le monde de l’esprit, et au chiffre 12

lundi 22 juin 2009

Le Signe du Cancer



Bonjour,

Nous sommes dans le signe du Cancer, aussi je vous propose un texte sur ce signe...
LE MESSAGE DE DIEU A TRAVERS LE SIGNE ASTROLOGIQUE
DU CANCER

Le Cancer, le second des grands Signes Féminins, traite de la concrétisation de la pensée de Dieu en substance physique. Sous le Taureau, résonne le Verbe Créateur, qui met en mouvement les rythmes de la Vie le long de lignes déterminées par la Volonté Divine.
Le travail du Principe Féminin en Cancer est de recevoir et maintenir l'image du Plan—reflété, comme à la surface d'un plan d'eau profond et tranquille—et d'imprimer cette image, déjà imprégnée de vie, par le pouvoir du Verbe, sur le second germe de chaque forme physique en conception—"Chacun selon son genre".

Toutes les idées que nous associons au terme Mère Nature : fertilité infinie, richesse infinie et variété de forme et de couleur, partant de la majesté des montagnes à la délicate perfection de la minuscule fleur du désert. La magie cachée qui change les substances chimiques inertes en plante vivante est cultivée par les grandes forces féminines du Cancer, comme sont également les changements métaboliques par lesquels la nourriture que nous absorbons est transformée en substance vivante de nos corps, et plus sacrée et plus mystérieuse de toutes, la formation d'un enfant vivant à l'intérieur du corps de la mère.
Comprendre le travail des forces du Cancer dans la Nature serait comprendre le mystère central de la Vie elle-même. Mais il y a des indices qui, s'ils sont suivis, nous mèneront infailliblement vers le Saint des Saints où les ailes des Chérubins se rejoignent au-dessus du siège de grâce du Très Haut. Là nous pouvons sentir quelque chose de la gloire et de la merveille de ce mystère. Notons ce point : Ce furent les Chérubins (Seigneurs du Cancer) qui éveillèrent la l'Esprit de Vie, second aspect de la divinité en nous, qui correspond au Verbe, la Sagesse ou Principe Féminin—le Christ Cosmique. Dans la Bible, ces Etres sont également appelés Chérubins.
Dans le symbolisme du Tabernacle dans le Désert, situé devant nous à l'aube de notre conscience de soi, était illustré le dessein entier de Dieu pour 'homme—le développement de sa conscience à travers l'usage du pouvoir créateur (le Saint Esprit) dans la génération; le développement de son esprit à travers le contrôle et la direction de ce pouvoir; l'élévation et l'extension de sa conscience à travers la purification, la régénération, et le service au point d'abandonner complètement ses facultés créatrices afin d'éveiller le Principe Christ intérieur.

"Aucun homme ne vient au Père, s'il ne passe par Moi", disait Jésus Christ à Ses disciples. Lorsque la conscience Christ sera établie en nous, le sentier du Père s'ouvrira à nous, un sentier trop exalté pour notre compréhension actuelle.

Les ailes déployées des Chérubins, se rencontrant au-dessus du siège de grâce dans le Saint des Saints, gardent l'entrée de ce sentier; mais chaque année au Solstice d'Eté, lorsque le Soleil entre dans le signe du Cancer, le Christ passe entre ces deux ailes déployées pour monter vers le trône du Père et se perdre Lui-Même, pour une courte période, dans la gloire indicible de communion. Là il est rempli une fois de plus de la puissance du Père avant de revenir encore avec pour tâche de nous aider, nous, maladroits enfants de la Terre de Dieu, à trouver la voie.

Ceux d'entre nous qui aspirent à hâter leur voyage vers le Père en voyageant sur le sentier d'Initiation peuvent bien se demander ce qu'ils doivent faire du rayon mystique du Cancer lorsqu'il est focalisé sur eux.
Nous trouverons notre plus fidèle réponse à cette question dans le silence méditatif de la Nature, en un lieu où elle n'est pas perturbée par les activités bruyantes de l'homme. C'est un silence complet et immense, cependant rempli de vie d'une qualité qui varie avec le caractère du lieu. Il réprimande nos esprits agités par un message sans voix qui vient parfois comme une plainte, parfois comme un commandement :"Sois calme et sache que Je suis Dieu".
C'est le message de l'Eternel Féminin pour nous. Il nous dit que seulement dans le sanctuaire silencieux de notre être intérieur Dieu peut se révéler Lui-Même à nous; seulement dans les eaux calmes de l'âme son Image, Sa vérité, peuvent se refléter.
Il peut sembler singulier au début que cette tranquillité intérieure doive être associée au Cancer, dont le messager sur Terre est la vagabonde Lune, toujours changeante, fécondatrice, dont les rayons apportent la vie, le changement et le mouvement. Mais ceci s'explique lorsque nous réalisons que le processus de création commence par une image mentale de la chose ou de la condition devant être créée, et que cette image est conçue dans la tranquillité. Une fois conçue, cependant, c'est une chose imprégnée de pouvoir créateur qui démarre immédiatement l'activité nécessaire pour l'amener à manifestation. Il y a alors deux choses que nous pouvons tâcher d'accomplir sous le Rayon du Cancer.

En premier lieu, nous pouvons établir une censure sur les images mouvantes qui passent en courant continu à travers le miroir de nos esprits chaque jour. Nous pouvons éloigner ou effacer les indésirables, et verser le pouvoir créateur de nos cœurs dans les bonnes images, afin qu'elles puissent le plus rapidement devenir manifestes dans nos vies.

En second lieu, nous pouvons chercher plus intensivement le chemin vers ce saint lieu en nous-mêmes où réside Dieu et, par un effort quotidien, établir une ligne de communication entre ce sanctuaire caché et notre mental concret, une ligne le long de laquelle Son message peut couler pour nous guider dans toutes nos affaires. Nous appelons cette ligne de communication Intuition. Lorsque l'intuition se développe, nous cessons de juger ou condamner notre compagnon parce qu'à travers cette connaissance intérieure, nous acquérons une compréhension de sa position, son point de vue, ses problèmes, ce qui nous permet de lui serrer la main dans la fraternité de la Vérité au-delà de toutes différences d'opinion. Cette qualité de compréhension, qui est certainement une qualité du "principe féminin", né de l'amour, nous l'appelons sympathie.

Puisque le travail du Principe Féminin dans le Cancer est de nourrir, aussi bien que de concevoir, nous découvrons que sa réflexion, dans le corps physique est l'estomac, qui prépare la nourriture que nous prenons à la digestion, et la poitrine, qui donne la nourriture à l'enfant nouveau né.

Il est pour le néophyte une leçon d'une profonde signification cachée dans la question de nourriture, car à travers ce processus un mystérieux échange de forces entre les vagues de vie inférieures et supérieures est accompli. Pour les Etres Illuminés un repas est un service de communion.

Un autre point d'importance vitale relié au Cancer est la gouverne de la Lune sur le système nerveux sympathique, au moyen duquel la plupart des fonctions du corps sont entretenues. La pression d'une vie intensive produit en nous une tension mentale quasi constante qui contracte les nerfs et les muscles et interfère avec le flux rythmique de la force de vie vers les organes vitaux.
Par conséquent, lorsqu'en préparant la méditation, nous calmons le mental par un acte de volonté et libérons toute tension dans le corps physique, non seulement nous ouvrons la porte qui mène au sanctuaire intérieur, mais nous libérons également les forces qui soutiennent le corps.
Quand, par un effort sérieux, nous aurons réussi à transférer notre conscience du soi extérieur vers ce centre mystique de notre être, nous connaîtrons la véritable signification des mots prononcés par Jésus Christ au tentateur :"Il est écrit, l'homme ne vivra pas seulement de pain, mais de toute parole venant de la bouche de Dieu".

La leçon "vivante" sous le Rayon du Cancer est si profonde et mystérieuse qu'elle ne peut seulement être appréhendée que dans la tranquillité.
C'est quand le Soleil entre en Cancer que le Christ retourne vers le Père pour être nourri et revitalisé après Sa longue année. En agissant ainsi, Il touche le point le plus élevé qu'Il est capable d'atteindre. Puisqu'Il est notre maître, notre exemple, nous devons apprendre à faire de même. Une étude des mots clefs du signe du Cancer et du message de la Lune, son gouverneur, nous aidera à le faire.

L'Imagination est un des mots clefs du signe du Cancer; c'est l'aptitude de l'Esprit—notre Soi Supérieur--à créer une image, à son pôle négatif. Nous savons que nos esprits, jusqu'ici, ont été presque totalement dévoués à la réflexion des images et des sons venant du monde extérieur, avec les impressions et sentiments de la personnalité sur les expériences de ce monde extérieur. La ligne de communication entre le mental et la personnalité est comme une large avenue à grande circulation, alors que la ligne de communication entre le mental et l'esprit est un sentier à travers bois, envahi de broussailles et de ronces.
Cela faisait partie du plan évolutionnaire que nous devions centrer notre attention sur le monde extérieur afin d'apprendre les lois le gouvernant, et cependant en même temps apprendre comment gouverner correctement nos corps dense, vital, et désir.

Maintenant le temps est venu où ce petit sentier caché menant du mental à l'esprit doit être clarifié afin que la connaissance que nous avons acquise à travers les expériences dans le monde extérieur puisse être utilisée par l'Esprit afin de continuer vers la grande étape suivante dans l'évolution. Cette étape ouvrira nos yeux aux mondes au-dessus du Monde Physique où nous pourrons voir par nous-mêmes les causes derrière les événements qui surviennent dans ce monde;

Nous ne pourrons pas obtenir le lieu saint en nous-mêmes, là où le mental et l'Esprit se rencontrent tant que nous ne clarifierons pas le sentier entre eux. Notre objectif est d'écarter toutes les images du monde affairé et agité. Il y a toujours une tranquillité et une paix célestes dans ce lieu secret, mais il y a également en lui quelque chose de palpitant, car c'est là que les messages du Soi Supérieur, le dieu intérieur, sont reçus. Des vérités inimaginables pour nous.

"Tant que la terre demeure, le temps des semailles et de a moisson, le froid et la chaleur, l'été et l'hiver, et le jour et la nuit ne cesseront pas"--Genèse 6:22
A cette époque de l'année, lorsque les activités physiques de la nature sont à leur apogée, le Solstice d'Eté est célébré, et c'est uniquement en nous y adaptant que nous reconnaissons le grand œuvre accompli par les Esprits de la Nature et montrons notre gratitude pour tout ce qu'ils ont fait afin de rendre plus belles les fleurs, les plantes et les arbres. Ils travaillent pour tous les règnes—minéral, végétal, animal et humain—et aident l'humanité à faire de même.
Quiconque ayant une vision étendue (éthérique) peut voir les gnomes, les elfes et les fées construisant la verte chlorophylle dans les feuilles des plantes et teintant les fleurs de façon merveilleuse.
Ils taillent également les cristaux en minéraux, faisant d'eux les gemmes précieuses qui étincellent sur les couronnes d'or. Sans les gnomes, il n'y aurait pas de fer, d'argent, d'or et d'autres métaux.
Les Esprits de la Nature dont nous entendons le plus souvent parler sont les gnomes, les ondines, les sylphes et les salamandres.
Le mot gnome signifie "habitant de la terre", et c'est ce qu'ils sont. Un certain type parmi eux fréquemment mentionné dans les histoires est le Brownie, ou elfe, une créature espiègle et comique d'environ 12 à 18 pieds de hauteur. Leur corps est fait d'éther chimique.
Les Ondines appartiennent à la famille des esprits de l'eau opérant dans l'éther liquide, proche des éléments aqueux. Ils aident à contrôler le cours et la fonction de l'eau dans la Nature. Leur corps est composé d'éther vital.
Les Sylphes vivent dans les airs, leurs corps sont composés d'éther lumière.
Les Salamandres sont le petit peuple du feu; leurs corps sont faits d'éther réflecteur. Ils sont l'élément feu invisible de la Nature. Sans eux, le feu matériel ne pourrait exister; aucune allumette ne pourrait être frottée, ni le silex et l'acier donner des étincelles sans leur assistance. Ils apparaissent immédiatement lorsqu'ils sont amenés à friction.
Toutes les quatre classes d'Esprits de la Nature oeuvrent avec notre vague de vie, rendant un service de la plus grande valeur et nécessité. C'est pourquoi nous leur devons la plus profonde gratitude.

RAYS JUILLET AOUT 2003

Traduction Chantal Duros

dimanche 21 juin 2009

Solstice d'été - Fête des Pères

Bonjour,

Beaucoup de choses à fêter ce dimanche....
Les Papas, à qui j'envoie plein de bisous, ainsi qu'aux Papys....
Le Solstice, qui est une fête celte pleine de joie et de rituels magiques...
L'arrivée de l'été, qui, s'il n'est pas trop chaud en Bretagne (Dieu merci) apporte clarté et brassées de fleurs pour les amoureux de la nature...

Donc, voici deux vidéos, pour accueillir ces événements...



samedi 20 juin 2009

Le Rêve c'est aussi la Vie...



Bonjour,

Nous rêvons tous, et nous y faisons attention ou pas...Nous désirons parfois aussi orienter nos rêves, c'est possible, en choisissant un domaine où nous nous sentons bien...
Rêver, c'est aussi vivre...même si cela n'est pas du domaine de la vie active de la journée. Le rêve est une partie de nous, de notre vie intérieure, et en cela même, il revêt une importance particulière.
Le rêve peut nous donner bien des pistes, des indications sur notre chemin...Parfois, il faut du temps pour comprendre le message...


vendredi 19 juin 2009

Angelika


Bonjour,


J'ai vu "Anges et Démons"....ce film est différent de Da Vinci Code, où la quête était plus mystique, avec de surcroît des explications très intéressantes sur le symbolisme du Graal...
Ce film ci est très bien fait, beaucoup d'actions, on ne s'ennuie pas, les événements se précipitent, comme dans le livre de Dan Brown.
Les acteurs sont extra, Tom Hanks, bien sûr, mais aussi Ewan Mc Gregor....

A voir donc, tout en sachant que dan Brown a écrit Anges et Démons avant The Da Vinci Code...

Une petite vidéo angélique pour cette journée ...la musique est extraite du film...



Angelika
envoyé par enyarwen -

jeudi 18 juin 2009

Je Vous Invite...


Bonjour,


On ne se lasse pas de Victor Hugo ....


Victor HUGO (1802-1885)

A la fenêtre, pendant la nuit


Les étoiles, points d'or, percent les branches noires ;
Le flot huileux et lourd décompose ses moires
Sur l'océan blêmi ;
Les nuages ont l'air d'oiseaux prenant la fuite ;
Par moments le vent parle, et dit des mots sans suite,
Comme un homme endormi.

Tout s'en va. La nature est l'urne mal fermée.
La tempête est écume et la flamme est fumée.
Rien n'est, hors du moment,
L'homme n'a rien qu'il prenne, et qu'il tienne, et qu'il garde.
Il tombe heure par heure, et, ruine, il regarde
Le monde, écroulement.

L'astre est-il le point fixe en ce mouvant problème ?
Ce ciel que nous voyons fut-il toujours le même ?
Le sera-t-il toujours?
L'homme a-t-il sur son front des clartés éternelles ?
Et verra-t-il toujours les mêmes sentinelles
Monter aux mêmes tours ? [...]


mardi 16 juin 2009

Je me souviens des temps anciens...

Bonjour

Un petit retour en arrière...dans les temps anciens...

Sur un large tumulus, un dolmen imposant

Un corps y est posé, immobile, dévêtu,

Je vois nombre d'étoiles, de la Lune, le croissant

Hommes et femmes s'approchent, tous de blanc vêtus.


A chaque point cardinal, ils entourent l'enfant

Ils murmurent ensemble les paroles sacrées

Ponctuant chaque phrase d'un balancement d'encens

Fait de gui et de sauge, et d'herbes mélangées.


Je suis là et j'écoute, du rituel observant

L'imposition des mains, l'invocation runique,

Mon âme est si troublée, projetée hors du temps

J'entre, mue par un souffle, dans le cercle magique…


Mes doigts fébriles déposent une argile bleutée

Sur le front et le ventre, en étalant l'onguent,

Puis le recouvrent d'herbes, de feuilles fraîchement coupées…

Les Druides alors s'assemblent et soulèvent l'enfant.


Sous la pierre couchée, il restera longtemps

Veillé et protégé par les Mages médecins

Puis la vie reviendra, en un feu plus ardent

Je vois son être entier vibrer en mille points…


Tout s'éloigne de moi en un brouillard de cendre

Je sais au fond de moi qu'il faudra revenir,

Encore bien d'autres fois, tant de choses à apprendre,

La Terre d'Avalon en moi ne peut mourir…


Le Miroir Intérieur-Chantal Duros...Mémoires d'Avalon - "Initiation





Libellules


Bonjour,


La libellule sera le thème d'aujourd'hui, je trouve que cet insecte gracieux et fin ressemble à une fée...aussi je vous propose un poème sur la Libellule et une vidéo sur les "Fairy Dragonflies"...

Poème de François Fabié
(François Fabié, né au Moulin de Roupeyrac à Durenque (Aveyron) le 3 novembre 1846 et mort le 18 juillet 1928 à La Valette (Var), est un poète régionaliste français.)

Ma libellule

En te voyant toute mignonne,
Blanche dans ta robe d'azur,
Je pensais à quelque madone
Drapée en un pan de ciel pur ;

Je songeais à ces belles saintes
Que l'on voyait, du temps jadis,
Sourire sur les vitres peintes,
Montrant du doigt le paradis ;

Et j'aurais voulu, loin du monde
Qui passait frivole entre nous,
Dans quelque retraite profonde,
T'adorer seul à deux genoux...

*
* *

Soudain, un caprice bizarre
Change la scène et le décor,
Et mon esprit au loin s'égare
Sur de grands prés d'azur et d'or,

Où, près de ruisseaux minuscules,
Gazouillants comme des oiseaux,
Se poursuivent les libellules,
Ces fleurs vivantes des roseaux.

- Enfant, n'es-tu pas l'une d'elles
Qui me suit pour me consoler ?
Vainement tu caches tes ailes :
Tu marches, mais tu sais voler.

Petite fée au bleu corsage,
Que je connus dès mon berceau,
En revoyant ton doux visage,
Je pense aux joncs de mon ruisseau !

Veux-tu qu'en amoureux fidèles
Nous retournions dans ces prés verts ?
Libellule, reprends tes ailes,
Moi, je brûlerai tous mes vers ;

Et nous irons, sous la lumière
D'un ciel plus frais et plus léger,
Chacun dans sa forme première,
Moi courir, et toi voltiger.

dimanche 14 juin 2009

Enya, une belle Ame

Bonjour,

Pour commencer la semaine, une petite vidéo sur Enya, avec de nouvelles images....
Je suis en panne de pc, donc, je fais court....


Avec Amour...


Bonjour,

Parlons d'Amour....

Alors Almitra dit, Parle-nous de l'Amour.

Et il leva la tête et regarda le peuple assemblé, et le calme s'étendit sur eux. Et d'une voix forte il dit :

Quand l'amour vous fait signe, suivez le.

Bien que ses voies soient dures et rudes.

Et quand ses ailes vous enveloppent, cédez-lui.

Bien que la lame cachée parmi ses plumes puisse vous blesser.

Et quand il vous parle, croyez en lui.

Bien que sa voix puisse briser vos rêves comme le vent du nord dévaste vos jardins.

Car de même que l'amour vous couronne, il doit vous crucifier.

De même qu'il vous fait croître, il vous élague.

De même qu'il s'élève à votre hauteur et caresse vos branches les plus délicates qui frémissent au soleil,

Ainsi il descendra jusqu'à vos racines et secouera leur emprise à la terre.

Comme des gerbes de blé, il vous rassemble en lui.

Il vous bat pour vous mettre à nu.

Il vous tamise pour vous libérer de votre écorce.

Il vous broie jusqu'à la blancheur.

Il vous pétrit jusqu'à vous rendre souple.

Et alors il vous expose à son feu sacré, afin que vous puissiez devenir le pain sacré du festin sacré de Dieu.

Toutes ces choses, l'amour l'accomplira sur vous afin que vous puissiez connaître les secrets de votre cœur, et par cette connaissance devenir une parcelle du cœur de la Vie.

Mais si, dans votre appréhension, vous ne cherchez que la paix de l'amour et le plaisir de l'amour.

Alors il vaut mieux couvrir votre nudité et quitter le champ où l'amour vous moissonne,

Pour le monde sans saisons où vous rirez, mais point de tous vos rires, et vous pleurerez, mais point de toutes vos larmes.

L'amour ne donne que de lui-même, et ne prend que de lui-même.

L'amour ne possède pas, ni ne veut être possédé.

Car l'amour suffit à l'amour.

Quand vous aimez, vous ne devriez pas dire, "Dieu est dans mon cœur", mais plutôt, "Je suis dans le cœur de Dieu".

Et ne pensez pas que vous pouvez infléchir le cours de l'amour car l'amour, s'il vous en trouve digne, dirige votre cours.

L'amour n'a d'autre désir que de s'accomplir.

Mais si vous aimez et que vos besoins doivent avoir des désirs, qu'ils soient ainsi :

Fondre et couler comme le ruisseau qui chante sa mélodie à la nuit.

Connaître la douleur de trop de tendresse.

Etre blessé par votre propre compréhension de l'amour ;

Et en saigner volontiers et dans la joie.

Se réveiller à l'aube avec un cœur prêt à s'envoler et rendre grâce pour une nouvelle journée d'amour ;

Se reposer au milieu du jour et méditer sur l'extase de l'amour ;

Retourner en sa demeure au crépuscule avec gratitude ;

Et alors s'endormir avec une prière pour le bien-aimé dans votre cœur et un chant de louanges sur vos lèvres.

Video sur l'Amour


With Love
envoyé par enyarwen -



samedi 13 juin 2009

Celtika


Bonjour,


En ce samedi, un petit repos...je vous propose un moment de paix...

Extrait de Au Bord de la Mer, de Victor Hugo



Au bord de la mer

Vois, ce spectacle est beau. - Ce paysage immense
Qui toujours devant nous finit et recommence ;
Ces blés, ces eaux, ces prés, ce bois charmant aux yeux ;
Ce chaume où l'on entend rire un groupe joyeux ;
L'océan qui s'ajoute à la plaine où nous sommes ;
Ce golfe, fait par Dieu, puis refait par les hommes,
Montrant la double main empreinte en ses contours,
Et des amas de rocs sous des monceaux de tours ;
Ces landes, ces forêts, ces crêtes déchirées ;
Ces antres à fleur d'eau qui boivent les marées ;
Cette montagne, au front de nuages couvert,
Qui dans un de ses plis porte un beau vallon vert,
Comme un enfant des fleurs dans un pan de sa robe ;
La ville que la brume à demi nous dérobe,
Avec ses mille toits bourdonnants et pressés ;
Ce bruit de pas sans nombre et de rameaux froissés,
De voix et de chansons qui par moments s'élève ;
Ces lames que la mer amincit sur la grève,
Où les longs cheveux verts des sombres goëmons
Tremblent dans l'eau moirée avec l'ombre des monts ;
Cet oiseau qui voyage et cet oiseau qui joue ;
Ici cette charrue, et là-bas cette proue,
Traçant en même temps chacune leur sillon ;
Ces arbres et ces mâts, jouets de l'aquilon ;
Et là-bas, par-delà les collines lointaines,
Ces horizons remplis de formes incertaines ;
Tout ce que nous voyons, brumeux ou transparent,
Flottant dans les clartés, dans les ombres errant,
Fuyant, debout, penché, fourmillant, solitaire,
Vagues, rochers, gazons, - regarde, c'est la terre !



Vidéo Celte sur "A moment of Peace"..


Celtika
envoyé par enyarwen -

vendredi 12 juin 2009

Yin et Yang (suite)


Bonjour,


Vidéo sur l'Energie Féminine - Part 2

jeudi 11 juin 2009

Energie Féminine

Bonjour,



Vidéo sur l'énergie féminine- Partie 1

mercredi 10 juin 2009

Paix et Lumière


Bonjour,


J'ai choisi aujourd'hui un texte de Khalil Gibran sur la religion, pour la seule raison que chaque religion parle de paix et de lumière, sujets de ma vidéo...
Peu importe le dogme, l'essentiel est dans ce que le coeur est capable de donner et de recevoir...

Et un vieux prêtre dit, Parle-nous de la Religion.

Et il dit :

Ai-je parlé d'autre-chose aujourd'hui ?

La religion n'est-elle pas tout acte et toute réflexion,

Et ce qui est ni acte ni réflexion, mais un émerveillement et une surprise jaillissant sans trêve de l'âme, même quand les mains taillent la pierre ou tendent le métier à tisser ?

Qui peut disjoindre sa foi de ses actions, ou sa conviction de ses occupations ?

Qui peut répandre ses heures devant lui, disant, "Celles-ci pour Dieu et celles-là pour moi-même ; celles-ci pour mon âme et ces autres pour mon corps" ?

Toutes vos heures sont des ailes qui battent à travers l'espace qui sépare votre moi de votre moi.

Celui qui porte sa moralité comme ses plus beaux habits, serait mieux dénudé.

Le vent et le soleil ne marqueront pas de rides dans sa peau.

Et celui qui règle sa conduite selon la morale emprisonne l'oiseau chanteur de son être dans une cage.

Le chant le plus libre ne peut passer à travers les barreaux et les grilles.

Et celui pour qui le culte est une fenêtre, que l'on peut aussi bien ouvrir que fermer, n'a pas encore visité la maison de son âme dont les fenêtres sont ouvertes de l'aurore à l'aurore.

Votre vie de tous les jours est votre temple et votre religion.

Chaque fois que vous y pénétrez, emportez avec vous votre être tout entier.

Prenez la charrue et la forge et le maillet et le luth,

Les choses que vous avez façonnées pour votre besoin ou pour votre délice.

Car dans le rêve, vous ne pouvez vous élever au-delà de vos réussites ni sombrer plus bas que vos échecs.

Et prenez tous les hommes avec vous :

Car dans l'adoration vous ne pouvez voler plus haut que leurs espoirs ni vous abaisser plus bas que leur désespoir.

Et si vous voulez connaître Dieu, ne soyez donc pas celui qui résout les énigmes.

Regardez plutôt auprès de vous, et vous Le verrez jouant avec vos enfants,

Et regardez dans l'espace ; vous Le verrez marchant dans les nuages, étendant Ses bras dans l'éclair et retombant en pluie.

Vous Le verrez sourire dans les fleurs, puis s'élevant et agitant Ses mains dans les arbres.



mardi 9 juin 2009

Pas de rune, mais deux vidéos!!!

Bonjour,

Non, je n'ai pas fait grève hier....mais j'ai du changer ma live box...Quelle journée, et que de mails à traiter en une soirée!!!

Je vais donc reporter la rune car je n'ai pas tout réinstallé...

Pour la peine, voici deux vidéos....Bisousssssssssssssssssssssss





Always Fairies
envoyé par enyarwen -

dimanche 7 juin 2009

Ode Aux Mamans


Bonjour,


Je voudrais aujourd'hui souhaiter à toutes les mamans du monde, une très belle fête, entourée des leurs et dans la paix...C'est un rêve qui peut un jour se réaliser...Trop de familles souffrent encore de séparations, de violences, de guerres, et nous sommes encore loin de la quiétude, mais l'espoir d'y arriver demeure en nous...
Bonne fête à toutes, et une pensée pour celles qui se sont déjà envolées vers d'autres cieux...

samedi 6 juin 2009

Ladies


Bonjour


Puisque le jour prochain va célébrer les mamans, dès aujourd'hui rendons hommage aux femmes, par qui la Vie arrive...
Une vidéo pour toutes les femmes, que j'ai appelée Ladies, car la noblesse de la femme doit être mise en valeur...


Ladies
envoyé par enyarwen -

vendredi 5 juin 2009

Nos Amis les Animaux



Bonjour,


Nos amis les animaux sont parfois étonnants dans leurs attitudes...Ceux qui sont nos compagnons de vie, ou même ces animaux dits 'sauvages', ont des comportements très ressemblants aux nôtres.Ils ont également les mêmes besoins, dans bien des domaines...Bien sûr, nous sommes dotés d'un intellect qui nous permet d'être plus créatifs et d'avoir une vie plus riche dans différentes sphères mais cependant, on peut constater chez le règne animal une évolution de plus en plus rapide....
Je me suis amusée à faire une vidéo sur des attitudes animales....


jeudi 4 juin 2009

Magiciens

Bonjour,

Dans le terme magicien il y a le mot mage, celui qui connaît les sciences divinatoires, et les utilise avec sagesse...et cela bien longtemps avant l'ère chrétienne.
Le terme s'est beaucoup vulgarisé avec les hommes de foire, les illusionnistes, et aussi, il faut bien le préciser, avec les charlatans qui prétendent savoir....

Pour moi, le magicien spiritualiste bénéficie de dons, qu'il doit partager, utiliser dans un but altruiste, ne jamais nuire, ni profiter des personnes qui le consultent.

C'est dans cet esprit que j'ai choisi cette vidéo, où magiciens et magiciennes invoquent les éléments afin de les aider dans leurs tâches.....




Magicians
envoyé par enyarwen -

mercredi 3 juin 2009

Explosion Florale


Bonjour,


Juin apporte déjà le soleil un peu partout et on se croirait en été...
je ne suis pas très saison chaude, mais je reconnais que la nature est superbe, aussi voici une explosion de fleurs pour fêter ce tout nouveau mois...

mardi 2 juin 2009

TYR -- LothLorien



Bonjour,

la rune Tyr est gouvernée par Mars. C'est une rune de courage et d'action. Elle est masculine et donc comporte une force virile qui donne l'envie de se battre pour un projet, pour un idéal.
La posture libère la négativité et renforce le désir d'exprimer l"énergie qui est en soi. Pieds parallèles au bassin, tenez vous debout, le" corps et la tête droits, les bras écartés du corps afin de former une flèche, comme la rune, les paumes sont orientées vers le sol.



Pour le plaisir, une petite vidéo sur LothLorien, où j'ai inséré mon texte...


LothLorien
envoyé par enyarwen -